Windows 10 est disponible depuis quelques jours maintenant. Ce système d’exploitation continue de réserver des surprises. Après la découverte de son attachement à surveiller et transmettre les données de l’utilisateur, à exploiter sa ligne internet pour le compte de Microsoft voici que sa fonctionnalité de mise à jour automatique et non personnalisable s’accompagne de conditions étranges.

 

Selon Myce.com, un certain nombre de conditions (Microsoft Services Agreement) sont liées à l’utilisation du service Windows Update. Il est explicitement dit que les mises à jour proposées par Microsoft sont susceptibles d’empêcher de jouer à des jeux piratés et surtout de désactiver l’utilisation de matériel non autorisé. Sachant que Windows 10 Home ne donne aucune alternative à l’utilisateur avec un Windows Upadate autonome qui télécharge et installe les mises à jour automatiquement, Microsoft semble imposer des restrictions logiciels et matérielles aux PCtistes qui ne sont donc plus libres de faire ce que bon leur semble.

Il est facile de savoir ce que sous-entend l’évocation de jeux piratés mais l’expression « matériel non autorisé » est bien plus préoccupante puisqu’il n’y a aucune référence spécifique. De quels genres d’accessoires s’agit-il ? Quels dispositifs pourraient être bloqués sur un ordinateur Windows 10 ?

Certains estiment qu’il pourrait s’agir de contrôleurs de jeux dits « compatibles » afin d’inciter, pour ne pas dire forcer, l’utilisateur à acquérir du matériel authentique. Sur la question des jeux piratés Microsoft est susceptible de cibler ses propres titres mais rien n’empêche la firme de monnayer ses services à des partenaires.

La meilleure façon d’éviter tout ceci est de désactiver Windows Update ou du moins d’attendre avant d’installer les mises à jour afin de connaitre plus en détail leur contenu. Malheureusement cela est quasiment impossible.

ginjfo.com