Le réseau des enseignants de l’Alliance pour la République (Apr) a fait face aux journalistes, ce lundi 3 août, au siège dudit parti. Ce, pour, dit-il, «rétablir la vérité des faits» sur la visite mouvementée du Président de la République, Macky Sall, à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad), le 31 juillet dernier. A cet effet, Youssou Touré et ses camarades ont accusé l’opposition d’avoir manipulé certains étudiants pour saboter cette visite en jetant des pierres sur le cortège de Macky Sall.

«Il était clair, et nous le savions, que les forces obscures qui ont tant fait mal à notre pays et à l’université, ne pouvaient, en aucun cas, accepter la réussite de cette visite», a déclaré Ahmed Tidiane Diallo, membre de la direction du réseau, par ailleurs, porte-parole du jour. A en croire M. Diallo, les partis de Me Wade et Idrissa Seck seraient l’auteur de ce sabotage. Parce que, explique le porte-parole, «des responsables politiques ont rendu visite aux 6 personnes arrêtées», lors de cette visite mouvementée.

Pour les enseignants apéristes, l’opposition, «comme par le passé, a utilisé la même technique de manipulation d’une poignée d’étudiants, voire d’infiltrés étrangers au monde universitaire, pour faire le ‘’buzz’’ et focaliser les relais médiatiques sur l’épiphénomène (…)». Mais, selon eux, elle ne l’a pas réussi car cette visite de Macky Sall à l’Ucad a été «un succès historique».

Le réseau a dénoncé fermement cette manipulation des étudiants par des opposants à des fins politiques et estime que tout le peuple sénégalais devait en faire de sorte. Avant de promettre de croiser le fer avec eux sur le terrain.

Seneweb