L’Université Assane Seck de Ziguinchor a accueilli la session de l’Ecole mathématique africaine (EMA) qui a débuté ce 23 mars jusqu’au 03 avril 2015. L’objectif est de suivre des cours d’initiation à la recherche dans le domaine de la géométrie réelle et complexe.

L’Université Assane Seck de Ziguinchor a entamé ce lundi une session de l’Ecole mathématique africaine (EMA). ”Géométrie réelle, géométrie complexe et applications” est le thème de la rencontre, initiée par le Centre international de mathématiques pures et appliquées et l’Union mathématiques africaine.

Des chercheurs venus du Burkina-Faso, du Bénin, du Cameroun, du Congo Brazzaville, de la Guinée, du Mali, du Niger, du Tchad et du Sénégal, auront deux semaines pour suivre des cours d’initiation à la recherche dans le domaine de la géométrie réelle et complexe.
Diène NgomPour rappel, l’objectif de l’EMA est de donner aux étudiants en master de mathématiques et aux doctorants, les connaissances de base dans certains domaines, a fait savoir le président de la commission d’organisation, . En tant que chef du département de mathématiques de l’Université Assane Seck, Diène Ngom a souligné que les organisateurs veulent favoriser les échanges entre les futurs jeunes mathématiciens africains et la communauté mathématique internationale.
Le recteur de l’Université Assane Seck, Pr Courfia Kéba Diawara, qui a présidé la cérémonie d’ouverture de cette session, a souligné que son institution s’est résolument inscrite dans la logique d’accompagner la politique définie par le chef de l’Etat Macky Sall, pour le développement des sciences, des technologies, de l’ingénierie et des mathématiques au Sénégal. Cette session de transmission de connaissance prend fin le 3 avril prochain.