Le forum sur  « l’employabilité des diplômés des universités publiques ouest africaines », initiée par l’Université Gaston Berger, en partenariat avec la Cidegef, s’est ouvert hier à Sanar, autour de l’orientation et  de l’insertion professionnelles des étudiants dans la sous-région ouest-africaine. Une belle occasion de porter des regards croisés sur les relations Formation-Emploi.

A l’ouverture du forum, plusieurs partenaires  ont répondu présent, mais également les délégations des autres universités du pays. Pour le recteur de l’université Gaston Berger de Saint-Louis, le professeur Baydallaye Kane, «les ressources humaines bien formées et employables sont la meilleure garantie pour un développement durable, des atouts plus fiables que tout le pétrole et l’or du monde.» Selon lui, le Sénégal est loin de la conviction fausse qui considérait le système éducatif comme secteur non productif. À l’en croire, «il est désormais reconnu que la formation et la recherche sont des facteurs déterminants de développement économique et social, des sources de création de richesses et de bien-être.»

Le recteur de l’Ugb n’a pas aussi manqué de plaider pour une formation de qualité. «La qualité et la pertinence d’une formation sont mesurables par son efficacité interne, c’est-à-dire le taux de réussite et de diplomation des étudiants, mais également et surtout par son efficacité externe, à savoir le taux d’insertion des diplômés. Des ressources humaines formées et non employées constituent un gâchis pluriel. Un gâchis pour l’individu, pour une famille, pour la société toute entière. C’est pourquoi, la question de l’employabilité est une question cruciale», a-t-il dit.

Depuis son ouverture, plusieurs milliers de jeunes sont formés dans le temple du savoir à Sanar, réputée université d’excellence. Le professeur Baydallaye Kane a souligné que l’insertion des  produits de Sanar  donne de réels motifs de satisfaction, en raison de l’orientation professionnalisante dans des filières, qui a été une option, dès l’ouverture de l’institution. Et que,  cette efficacité externe fait partie des critères qui ont valu  à l’Ugb,  le label d’université d’excellence, à côté d’un taux de réussite et de promotion de plus de 80% en moyenne.

Rewmi.com