Créé en 2003 au sein de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) avec le soutien actif du ministère Français des Affaires Etrangères dans le cadre du projet PROSENSUP, l’Institut Universitaire de Pêche et Aquaculture (IUPA) est un institut à vocation régionale travaillant sur les questions de la pêche et de l’aquaculture. Ainsi, pour fêter  leurs dix ans d’existence, l’IUPA  a choisi la salle de conférence de l’UCAD 2 pour y mener ses activités ces vendredi 12 et samedi 13 juin 2015.

Sous les regards de leurs parents et amis, les étudiants ont reçu à tour de rôle leurs diplômes universitaires des mains des autorités présentes à la cérémonie d’ouverture. Une occasion pour le recteur de l’UCAD Pr. Ibrahima Thioub de rappeler que « l’IUPA est l’un des établissements phares de l’UCAD par sa démarche qui consiste en une recherche et à une formation participative de ses étudiants. Autrement dit, en se mettant sur le terrain en rapport avec les communautés rurales, en mobilisant les savoirs endogènes et éclairés par sa recherche et par la formation transmise aux étudiants ».

Poursuivant dans cette même logique, il explique le rôle de la pêche dans le Programme Sénégal Émergent (PSE) en insistant sur le fait que « l’on devrait s’attendre à avoir une structure de formation, de cadres supérieurs en matière de pêche et d’aquaculture à un niveau beaucoup plus visible. Car l’importance du secteur de la pêche dans l’économie sénégalaise et sa fonction  spéciale en tant que pourvoyeur d’emplois sont extrêmement considérables du fait des 600 000 emplois directs et indirects ».

Le recteur n’a pas manqué de répondre aux étudiants de l’IUPA qui ont lancé un appel pour disposer de leurs propres locaux et de professeurs en nombre suffisant. A ce titre, il a fait savoir « qu’il est important de doter l’institut de locaux conformes aux rôles qui doivent être les siens dans la formation des cadres au service du secteur de la pêche et surtout pour que cet institut puisse être l’une des rares structures de niveau universitaire à l’échelle de la sous-région voire de l’Afrique en général ».

Cette manifestation qui était placée sous le haut parrainage du Directeur Général du Port Autonome de Dakar était une occasion pour partager avec les acteurs de ce secteur, durant ces deux jours, d’importantes thématiques. C’est l’exemple de la place de la pêche et de l’aquaculture dans le PSE, de la problématique de la formation et de l’emploi dans le secteur de la pêche et de l’aquaculture ainsi que des enjeux et perspectives des AMP comme outils de gestion.

L’IUPA est structuré autour de trois pôles qui sont le pôle de recherche, le pôle de sensibilisation, vulgarisation et d’accompagnement des acteurs de la pêche et de l’aquaculture, ainsi que le pôle de transfert de technologies en aquaculture et pêche responsable. Une telle structuration confère une pertinence à cet Institut dont la vision et la démarche prospective sont en cohérence avec les besoins du Sénégal en matière de formation des cadres de haut niveau dans le secteur de la pêche appelé à jouer un déterminant face aux défis du développement économique et social national.