Célébrée le 05 juin de chaque année, la journée mondiale consacrée à l’environnement est une occasion pour tous les acteurs de mettre en exergue leurs activités tant bénéfiques sur le plan environnemental que sur le plan de la sensibilisation. A l’instar de toute la communauté internationale, l’Institut des Sciences de l’Environnement (ISE) assure une large sensibilisation à travers diverses activités pendant la journée mondiale de l’environnement. C’est dans ce sens qu’une journée de reboisement a été organisée ce 04 juin 2015 devant les locaux de cet institut, sous le haut parrainage du Doyen de la Faculté des Sciences et Techniques et de l’assesseur de l’UCAD. Ils étaient très nombreux aussi à venir assister à cette journée.

La dégradation de l’environnement constituant un phénomène qui ne cesse de s’accélérer avec des conséquences désastreuses, les étudiants de cet institut organisent chaque année des journées de reboisement. Selon le Président de la commission de reboisement Amar Sall, « le choix du site s’explique par le fait que ce lieu constituait un dépotoir d’ordure, ce qui nuisait à la santé des étudiants qui fréquentaient ces lieux. Et pour mieux le préserver, nous avons jugé utile d’y planter des arbres ».

Poursuivant toujours dans la même logique, il explique que trois espèces ont été choisies parmi lesquelles les « pertes forum » et le « delolixregia » qui servent à maintenir et à fixer le sol ainsi que les « cordias » qui sont des fleurs jaunes et rouges destinées à embellir le paysage. Le Président n’a pas manqué de souligner que l’idéal serait de planter des arbres chaque six moi, mais par manque de temps pour l’entretien, ils sont obligés de les faire tous les ans avec l’aide de leurs partenaires comme la Direction des eaux et forêts et d’autres structures œuvrant dans le domaine de la production des plantes.

Devant le stress imposé par les changements et la variabilité climatiques ainsi que les contraintes politiques et économiques à l’échelle mondiale, la prise de responsabilité aussi bien individuelle que collective pour la préservation de l’environnement est devenue un impératif pour asseoir un développement durable. Les étudiants de l’ISE semblent quant à eux prêts à jouer les premiers rôles.