Les transferts de fonds des Sénégalais de l’extérieur, d’un montant de 840 milliards de FCFA en 2014, constituent près de 40% de flux financiers venant de l’étranger dans l’espace UEMOA, a déclaré mardi à Dakar, Souleymane Jules Diop, secrétaire d’Etat aux Sénégalais de l’extérieur.

»Près de 40% des fonds envoyés de l’étranger vers l’espace UEMOA sont faits par des Sénégalais. En 2014, selon la BCEAO, les Sénégalais de l’extérieur ont envoyé par des flux financiers réguliers, 840 milliards de francs cfa. Ces Sénégalais ont fait montre de dynamisme qui mérite d’être organisé, orienté et encadré », a notamment dit Jules Diop.

Le secrétaire d’état aux Sénégalais de l’extérieur ouvrait un colloque international sur la migration organisé par le Consortium pour la recherche économique et sociale (CRES) et l’Institut de recherche sur le travail (IZA) de l’université de Bonn d’Allemagne.

Soulignant le contraste entre cette importante somme et le manque de certaines infrastructures dans les localités d’origine des migrants –bien que ces derniers commencent à se substituer à l’Etat dans la construction d’infrastructures socio-économique de base– M. Diop a dit que la volonté de l’Etat était d’encadrer, organiser et orienter ces fonds pour « une implication décisive dans le développement » du pays.

« Pour ce faire, le fonds d’appui à l’investissement des Sénégalais de l’extérieur (F.A.I.S.E) est passé de plus de 300 millions de francs cfa à 3 milliards de francs cfa. C’est pourquoi, il a pu financer en 2014, un total de 1179 projets individuels, 265 projets collectifs, et un3 centaine de projets à travers le Sénégal », a expliqué Souleymane Jules Diop.

DakarEcho