Peut-on soustraire aujourd’hui le tourisme du champ de la recherche universitaire ?

Un maillon aussi important que le tourisme ne saurait échapper à la nouvelle démarche universitaire qui se veut innovante. En effet, l’USSEIN se préoccupe de la valorisation touristique des patrimoines de nos terroirs. Cette université de quatrième génération et de vocation agricole travaillera intensément sur les métiers connexes tels le tourisme, l’agroforesterie, la pêche, l’aquaculture, etc. Pourquoi une telle option ? La dynamique touristique au niveau mondiale avec une croissance soutenue de 6% depuis près d’une décennie, ne laisse plus un seul Etat indiffèrent. En outre, le potentiel sénégalais en matière d’écotourisme et d’agriculture constitue une niche de très grand intérêt économique.
Foresterie, ornithologie, chasse, pêche, art culinaire, etc., recèlent de possibilités touristiques encore peu explorées. Comment vendre cette richesse sénégalaise, si touristique, à travers des créneaux gastronomiques, historiques, culturels ? Telle est la problématique fondamentale que pose l’USSEIN. Certes, cette université entrevoit déjà quelques hypothèses autour de la jonction tourisme et agriculture, notamment à travers la valeur diététique de nos aromes, essence et épices, mais il existe aussi un vaste champ d’études qui se peaufine dans la transformation des produits alimentaires locaux, aussi bien pour les nutritionnistes que les chercheurs en tourisme et gastronomie. L’approche terroir de l’USSEIN consiste ainsi à lier la recherche agricole à la valorisation des ressources locales. Dispositif dans lequel l’entrepreneurship sera sans doute une des clefs de réussite. La vocation sera en particulier de former des techniciens, manageurs et cadres capables de booster l’agrotourisme, de former par exemple des compétences en mesure d’élaborer des circuits, ou de produire des activités touristiques autour d’unités de productions agricoles, horticoles, halieutiques et de transformation de produits locaux.
La qualité sera déterminante à cet effet, mais pour ce ressort, l’USSEIN peut compter sur l’expertise du consortium Agreenium pour la certification et la labellisation des résultats issus de la recherche.

Aussi, la portée économique du tourisme à travers son caractère transversal (qui touche à toutes les activités locales) reste une plu value non négligeable. La crise qui sévit dans le secteur a fini de montrer l’ampleur de son impact dans notre économie, en particulier dans les destinations comme la Casamance, Mbour, le Sine Saloum ou encore Saint-Louis.

En définitive, explorer cette dimension économique du tourisme est une exigence pour une université du développement. C’est pourquoi, la préoccupation de relance du tourisme par l’Etat du Sénégal interpelle cette université du Sine Saloum pour laquelle d’ailleurs, le pack tourisme du PSE (Plan Sénégal Emergent) constitue un bon canevas de recherche.
Dr Adama NDIAYE

Expert en tourisme

SenewebNews

1 COMMENTAIRE

  1. C’est intéressant d’avoir une idée de ce que l’on doit de ce secteur de l’économie sénégalaise. Mais cet expert de nous dit comment y parvenir ?