Sénégal : Les transports et télécommunications en hausse de 3,4% au 2ème trimestre 2015

0

L’activité des transports et télécommunications au Sénégal a enregistré une hausse de 3,4% en variation trimestrielle au deuxième trimestre 2015, a appris vendredi APA auprès de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).

Selon cette structure, ce résultat est imputable aussi bien au transport (plus 7,3%) qu’aux postes et télécommunications (plus 2,4%). « Comparativement à la même période de 2014, l’activité de la branche a enregistré une hausse de 3,1% au deuxième trimestre 2015, à la faveur des transports (plus 5,4%) et des postes et télécommunications (plus 2,5%) », note la DPEE.

Sur le premier semestre de l’année, la croissance des services de transport et télécommunications s’est établie à 4,7%, les transports et les postes et télécommunications ayant respectivement crû de 7,4% et 4%, sur la période.

Sur le marché des télécommunications, la téléphonie mobile reste le segment leader. Son parc global est estimé à 14.819. 053 au 30 juin 2015, soit une progression de 0,82% par rapport à fin mars 2015. A la fin du premier semestre 2015, le nombre de lignes mobiles a évolué de 4,2% par rapport à la même période de 2014.

Le volume des communications émises est, pour sa part, ressorti à 4,87 milliards de minutes au cours du deuxième trimestre 2015, en hausse de 4,3% par rapport au trimestre précédent. Sur un an, le volume des communications émises est en progression de 2,8%, à fin juin 2015. Pour ce qui est du trafic de messages texte (SMS), 406 millions d’unités ont été émises au deuxième trimestre 2015, soit une progression de 0,99% par rapport au premier trimestre 2015. Quant au taux de pénétration de la téléphonie mobile, il s’est établi à 109,7% à fin juin 2015.

Concernant la téléphonie fixe, le parc global de lignes s’est replié de 0,4%, au deuxième trimestre 2015, se situant à 305 843 lignes à fin juin 2015. « Cette baisse s’explique par les reculs respectives de 0,7% et 1,1% des parcs résidentiels et de lignes publiques », signale la DPEE.

Relativement à la fin du premier semestre 2014, le parc de lignes fixes a reculé de 1,6% à fin juin 2015. Le taux de pénétration dans ce segment de marché s’élève à 2,26%.

Pour sa part, le parc global du marché de l’internet s’est situé à 7.256.717 lignes, soit une augmentation de 1,5%, en rythme trimestriel. En glissement annuel, le parc de l’internet a augmenté de 2,3%, au deuxième trimestre, et de 1,1%, en cumul sur le premier semestre de 2015. Le taux de pénétration dans le marché de l’internet est ressorti à 53,72%, à fin juin 2015.

Apanews