Comment aborder la période fatidique des examens ? Orientations vous donne quelques astuces pour avoir une bonne hygiène de vie durant vos révisions

Pendant les révisions, on a tendance à se concentrer davantage sur les livres et les cours que sur son hygiène de vie. Mauvaise idée ! Car une bonne alimentation, une pause de temps en temps et surtout un sommeil réparateur peuvent faire des miracles sur votre mémoire et votre corps. De quoi faciliter la concentration et la mémorisation.

Bien s’alimenter

Régularité et diversité doivent être les mots d’ordre de vos repas. Répartir vos révisions entre petit-déjeuner, déjeuner, goûter et dîner vous permettra de ne pas mettre votre corps à trop rude épreuve. Profitez de ces moments dans la journée pour vraiment vous relaxer, notamment en cuisinant ou en partageant votre repas avec votre famille ou vos amis.

Sachez aussi que votre cerveau est très gourmand : il a besoin d’une quarantaine de substances pour bien fonctionner. Vos repas doivent donc être variés : pâtes mais aussi petits pois, cerises, pommes, pêches et autres glucides lents seront le carburant de vos révisions.

« Il faut privilégier une alimentation équilibrée au moment des révisions. Manger des fruits, des légumes, boire beaucoup d’eau,… Éviter ce qui est trop lourd, trop gras, cela empêche de dormir. Au contraire, éviter les sucres rapides pendant les heures de révision, cela a tendance à endormir plutôt qu’à donner de l’énergie», détaille Gérald Kierzek, médecin des Hôpitaux-urgentiste et auteur de « 101 conseils pour ne pas atterrir aux urgences ».

Pour booster votre mémoire, sardine, anchois et poissons gras, œufs, crevettes, artichauts, brocolis, amandes sont tous des aliments forts en choline, substance qui facilite la mémorisation, et contiennent quantité de vitamines importantes pour votre cerveau. Le chocolat, s’il est à consommer avec modération, est également excellent pour les révisions puisqu’il facilite la concentration et l’attention.

Enfin, après le repas, pensez à prendre un chewing-gum. En effet, plusieurs études ont montré que le fait de mâcher stimulait la mémoire et diminuait le stress.

Bien dormir

Lorsque vous dormez, votre corps est au repos mais votre cerveau s’active, lui, pour “ranger” tous les événements de la journée. « Bien dormir est primordial pour aborder les examens dans les meilleures conditions, lance Anne-Marie, médecin généraliste en région parisienne.

Le sommeil permet au cerveau de mémoriser de nombreux éléments. Sans compter qu’une bonne nuit de sommeil aide l’étudiant à être concentré le lendemain lorsqu’il révise : il sera donc plus efficace. » Une recommandation partagée par Gérald Kierzek : « Le sommeil est excellent pour la mémoire. Les étudiants ont tendance à vouloir sacrifier des heures de repos pour réviser, alors que c’est le contraire qu’il faut faire. Il vaut mieux réviser moins et dormir plus : 7 heures minimum de sommeil par nuit ».

Évitez donc les nuits blanches, qui vous donneront l’impression d’avancer dans vos révisions mais qui diminueront la faculté de votre cerveau à retenir toutes les informations. Si le stress vous tient éveillé, mangez un peu de chocolat, de miel, de noix ou de fruits séchés qui apaiseront votre anxiété. Faire du sport (ne serait-ce que 30 minutes), s’exposer à une lumière vive le jour et dormir dans l’obscurité, aérer sa chambre et baisser la température, sont autant de petites astuces pour mieux s’endormir et être sûr d’être en forme le jour-J.

Faites des pauses

Pendant les révisions, il est important d’espacer les périodes de travail. « Réviser sans faire de pause peut vite se révéler contre-productif, explique Anne-Marie. C’est pourquoi, je conseille aux jeunes de ne pas hésiter à faire au moins une pause le matin, et une l’après-midi. Cela permet au cerveau de s’oxygéner. Cela donne aussi la possibilité à l’étudiant de discuter d’autre chose avec ses amis et de se changer les idées », argue-t-elle.

Alors, au cours de vos longues sessions de révisions à la bibliothèque, n’hésitez pas à sortir boire un grand verre d’eau ou manger un morceau avec vos amis ou bien à appeler vos proches afin d’aérer votre esprit.

La pratique sportive : une activité conseillée

Qui dit période de révision ne dit pas forcément arrêt de vos activités sportives. Pour Gérald Kierzek, il est très important de garde une activité physique durant cette période stressante. « Une ou deux fois par semaine, il est conseillé à tous les étudiants de pratiquer le sport qu’ils aiment. Ainsi, cette pratique leur permet de s’oxygéner le corps et l’esprit, de penser à autre chose qu’à leurs révisions. »

Une pratique qui peut également s’accompagner d’exercices de respiration plusieurs fois dans la journée. « Je conseille aux jeunes qui sont particulièrement stressés à l’idée d’une échéance de faire de la cohérence cardiaque : il s’agit d’exercices de respiration qui durent cinq minutes, à faire trois fois par jour. Cette pratique leur permettra de se relâcher, de se relaxer », confie Gérald Kierzek.

Les choses à éviter

Enfin, certains aliments, substances ou pratiques sont à bannir de vos révisions. Les graisses saturées, par exemple, pour lesquelles la digestion demande beaucoup d’énergie au corps, et qui ont tendance à entraver la circulation du sang et donc de l’oxygène, sont très mauvaises pour le cerveau. En plus, elles augmentent les risques d’accident vasculaire cérébraux.

A éviter aussi le café et le thé, qui sont facteurs de stress : mauvais donc pour la concentration et la mémoire. S’il faut boire beaucoup, en temps de révisions et en temps normal, évitez bien entendu l’alcool, qui agit directement sur le système nerveux.

« Les étudiants ont tendance à bien aimer les sorties dans les bars ou dans les boîtes de nuit. En période de révision, boire est vivement déconseillé, précise Anne-Marie. Cela provoque des troubles de la mémoire ».

De plus abuser de la bouteille, réduit la matière grise et a des effets à long terme, néfastes sur l’anxiété, la vision, etc. Il en est de même pour le tabac, qui prive les neurones d’une partie de leur oxygène et donc n’aide pas vraiment à la réflexion. Pour finir, n’abusez pas du sel car en trop grande quantité, il diminue les capacités d’attention.

e-orientations.com

RÉAGIR À CET ARTICLE

Please enter your comment!
Please enter your name here