La Société nationale d’électricité (Senelec) a présenté ses arguments pour expliquer les causes des coupures récurrentes d’électricité à Dakar et environs. Le Quotidien rapporte que la Senelec pointe du doigt la poussière qu’engendrent les travaux du Pont Sénégal 92. ” Cette perturbation est consécutive à la forte humidité de l’air constatée à Dakar, combinée probablement avec la poussière soulevée par les travaux au niveau du nouveau pont de la Patte-d’oie. Cette humidité a causé le déclenchement des lignes haute tension reliant les centrales de production aux postes de transport distribution, particulièrement Bel Air, Hann et Mbao”; avance la Senelec. Et ajoute que ” deux conducteurs coupés ont été localisés non loin du poste de Hann”.

Seneweb.com