Le Professeur Mary Teuw NIANE,  Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, a animé le samedi 25 juillet 2015 à partir de 10 heures à l’auditorium de l’UGB 2 une conférence sur le thème : Les réformes de l’Enseignement Supérieur sont-elles  pour le mieux-être de l’Etudiant? ».

La venue du Pr Mary Teuw NIANE à l’Université Gaston BERGER de Saint-Louis a fait couler beaucoup d’encre et de salive chez les étudiants qui, dès l’annonce de cet évènement, ont beaucoup discuté dans les places publiques des « villages », « G » ou «blocs » mais aussi à travers un clavardage constant sur les réseaux sociaux.

Ce jour est arrivé et c’est à la suite de pointilleux préparatifs que le chef de protocole donne le signal à la délégation de franchir le seuil de l’auditorium de l’UGB 2 plein à craquer. Cette salle de plus de neuf cent (900) places entonna ensuite l’hymne national avec le ton donné par le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche avant l’amorce de la conférence.

Interpellation sur la dimension sociale de la montée en puissance :

La commission-sociale des étudiants de Saint-Louis par l’entreprise de son secrétaire général Alpha Mamadou SALL qui a en premier pris la parole, a pour l’essentiel interpelé le Ministre sur les conditions sociales des étudiants en détérioration. Le secrétaire général a voulu ainsi camper le décor de cette conférence en demandant au Ministre « après avoir pensé la réforme en tant que système, de penser maintenant à l’étudiant » pour attirer l’attention sur la situation du campus social qui impacte sur les résultats et cette excellence à maintenir.

Après les discours du Directeur du Centre régional des Œuvres universitaires de Saint-Louis (CROUS) et celui du Recteur qui n’ont pas manqué de mettre en exergue les efforts consentis par leurs structures pour accompagner ces réformes, c’est l’invité du jour qui va débuter son allocution.

Douze heures dix Sept minutes (12H 17mn), le Pr Mary Teuw NIANE entame la conférence avec un diaporama qu’il déroulera pendant près de deux tours d’horloge du fait de coupures de courant qui ont quelque peu parasité et par moment interrompu l’exposé. Le Professeur M. Mary Teuw Niane  s’est appliqué à expliquer à l’auditoire l’esprit, la contexte, la vision, les décisions et l’application des réformes en soulignant les difficultés mais également mettant l’accent sur des illustrations de maquettes d’infrastructures en cours.

Après ce brillant exposé, vont débuter les intervenants qui tour à tour ont exprimé leurs préoccupations, questions et suggestions au Ministre de l’Enseignement supérieur et de la « réforme » lapsus du modérateur M. DEH pour le nommer.

La Coordination des étudiants de Saint-Louis (CESL) se démarque…

Des intervenants mesurés et quelque fois convaincus par les projets et réformes du Pr NIANE il y’en a eu, mais il y’a aussi la structure rassemblant tous les représentants du social et du pédagogique de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis par le biais de son président de Séance M. Mouhamed SECK qui a dénoncé des incohérences de la réforme ainsi que le non-respect de certains engagements du Ministre.

D’autres voix d’étudiants et d’autorités présentes ont-elles aussi encouragé, dénoncé ou proposé par rapport à ces réformes?

Après ces interventions du public les différentes autorités et le conférencier ont pu répondre celles-ci.

Le duel Alpha Mamadou SALL-Ibrahima DIAO…

Le secrétaire général de la commission sociale dans ses réponses a indirectement griffé le directeur du CROUS qui par ailleurs a été interpellé par un intervenant sur son silence par rapport aux conditions sociales déplorées par le secrétaire général. Pour Alpha Mamadou SALL « qui ne dit mot consent » et donc le directeur du Crous admettrait donc tacitement son impuissance face à cette situation. M. DIAO répond en disant « qui ne dit mot ne consent pas » affirmant donc « ne pas vouloir polémiquer avec les étudiants » et rétorque que les efforts consentis par toutes les autorités sont constructifs et vont dans le bon sens.

Le recteur de l’Université Gaston Berger, le Professeur Baydallaye KANE a allié ouverture et rigueur dans réponses en appelant les parties prenantes au dialogue et en manifestant sa faveur pour une amélioration des conditions sociales des étudiants tout en se réjouissant des projets et travaux en cours sur le plan pédagogiques.

Le Pr NIANE répond et clôt la conférence…

A la suite des autres autorités, c’est le conférencier qui va répondre aux adresses à son encontre en mettant l’accent sur la volonté politique d’une équité dans leur politique avec le site Campusen, en précisant aussi que ces réformes se déroulent sur 10 ans. Le MESR a par ailleurs parlé des bourses d’excellence, des bourses pour les doctorants entre autres…et de la nécessité de favoriser des parcours scientifiques en voie de disparition à cet effet.

In fine le Ministre termine cette rencontre en revenant sur la nécessité d’efforts de tous, d’un engagement patriotique pour un Sénégal émergent.

Etaient également présents à cette conférence une députée ancienne de l’UGB, le préfet et le gouverneur de Saint-Louis ainsi qu’un membre du conseil économique, social et environnemental.