Les chiffres sont alarmants. Au Sénégal 1900 élèves ont été porteuses de grossesses dans l’intervalle 2010 2014 sur toute l’étendue du territoire national. Les victimes sont pour la plupart inscrites entre la sixième et la troisième secondaire, et leur âge varie entre 13 et 19 ans.

Dans l’étude qui a été faite en ce sens la zone du Sud est la plus touchée par ces cas de grossesses. En effet, Sédhiou remporte la palme, suivie des régions de Ziguinchor, Kolda, Matam, Thiès, Kédougou, Saint-Louis, Fatick.

Et 49 % des cas de grossesses sont l’œuvre des élèves, des enseignants avec 2%, des étudiants, des jeunes du village…. Pour les causes de ce fléau qui se modernise, note la rfm, la vulnérabilité des filles, l’absence d’éducation sexuelle etc. sont citées.

dakarprivee.com