Dans le cadre de la délocalisation de l’université de Ziguinchor, un centre universitaire sera implanté à Kolda. A cette occasion, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche vient de procéder à la pose de la première pierre. Par rapport aux travaux de construction de l’infrastructure, le ministre rassure que tout sera fait dans les délais.

Grâce à la politique d’implantation de nouvelles infrastructures universitaires à travers le pays, prônée par les autorités étatiques et dont le but est de permettre une égalité et une équité de chances à tous les enfants sénégalais quant à leur facile accès à l’enseignement supérieur, la région de Kolda bénéficiera, très prochainement, d’un centre universitaire délocalisé. A cette occasion, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Marie Teuw Niane, vient de procéder à la pose de la première pierre. D’un coût total de 850 millions Cfa, l’infrastructure est financée par le gouvernement sénégalais dans le cadre du Budget consolidé d’investissement (Bci) 2015 et sera exécutée dans un délai prévisionnel de douze mois. Ce, conformément au cahier de charges soumis à l’entreprise adjudicataire des travaux. Ceux-ci seront supervisés par l’Agence de construction des bâtiments et édifices publics. S’étendant sur une superficie de  9 hectares, ce centre universitaire de Kolda comprendra deux amphithéâtres, un bloc pédagogique, un bloc administratif et un centre médico-social. Quant au campus social, il pourrait être réalisé dans le cadre d’un programme national de construction de pavillons universitaires que les autorités ficèleront ultérieurement.

Le nombre d’étudiants prévu, à Kolda, s’élève à 5 000. Ces derniers pourraient, en sus de ceux de la localité, provenir non seulement des autres régions mais, aussi, des pays limitrophes vu la position géographique de la région de Kolda. En outre, rattachée à l’université Assane Seck de Ziguinchor, cette antenne universitaire sera composée de deux Ufr à savoir l’Ufr des sciences agro-sylvo-pastorales et celle des sciences humaines et sociales. Le choix porté sur la première Ufr se justifie, aisément, dans la mesure où la région de Kolda est, par excellence, une zone agro-sylvo-pastorale. En ce qui concerne les sciences sociales, la psychologie et la philosophie sont les principales disciplines retenues. Avec l’enseignement de la psychologie, le centre universitaire de Kolda sera la seule structure universitaire sénégalaise où cette discipline est dispensée. A travers l’enseignement de ces deux disciplines, les autorités compétentes cherchent à combler le déficit de professeurs de philosophie dans les lycées mais pour faire face, également, au nombre insuffisant de psychologues au niveau de l’enseignement supérieur. Afin de lier la théorie à la pratique, un endroit servant de recherche et d’expérimentation est prévu sur l’axe Kolda-Ziguinchor dans la commune rurale de Tankanto Escale alors que le campus pédagogique se situe dans celle de Dioulacolon sur la route de Vélingara. A côté de ce centre universitaire et en attendant la construction de l’Espace numérique ouvert (Eno) de Médina Yoro Foulah dont les travaux viennent d’être lancés et, prochainement, celle de l’Institut supérieur d’enseignement professionnel de Vélingara, le Centre de recherche et d’essai et l’Eno de Kolda sont, déjà,  fonctionnels depuis plusieurs mois.

Walfadjri.com