Le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche du Sénégal, en l’occurrence le Professeur Mary Teuw Niane, a reçu ce Lundi 29 Juin 2015 à l’hôtel Terrou-Bi, Mr Aboubacry Niane, Représentant de Microsoft en Afrique occidentale et centrale. Cette rencontre a été l’objet d’une signature d’un protocole d’accord entre lui et Microsoft Sénégal et tout ceci, dans le cadre de la mise en œuvre du programme « un étudiant, un ordinateur ».

Conscient de l’élargissement du parc informatique dans les universités, Microsoft décide de s’engager à la mise en œuvre de ce programme, en contribuant à l’abaissement du coût, d’une part et du piratage, d’autre part. Dès lors, la problématique de la disponibilité de l’ordinateur pour l’étudiant à moindre coût, la lutte contre le piratage et entre autres mutations que connaissent l’université du Sénégal, telles sont les raisons de la convention. En effet, le Windows qui était de 40 dollars va passer à 10 dollars. Selon Aboubacry Niane, il s’agit pour Microsoft d’une dimension participative plutôt que financière.

Le groupe Microsoft est établi au Sénégal depuis 2005 et pendant 10 années, l’éducation a été le domaine d’investissement majeur. C’est dans ce cadre de soutien au monde de l’éducation que cinq universités et institutions bénéficient, déjà, du programme Microsoft ATI Academy. « Ce dernier permet aux étudiants d’acquérir les certifications professionnelles Microsoft en plus de leur diplôme académique et de maximiser leur chance d’obtenir un emploi. Par ailleurs dix milles enseignants ont été formés à l’introduction des TIC pour améliorer la pédagogie au travers des programmes Partner E.learning et Digital Curriculum » a-t-il expliqué. Microsoft s’investit dans des initiatives qui aident au rayonnement du Sénégal à l’extérieur par la créativité et le dynamisme des enseignants et de la jeunesse au travers des TIC. Ainsi, « Le Ministre, à travers son initiative et sa vision, donne a Microsoft l’opportunité de concrétiser cela et d’aller plus loin. » renchérit-il. En effet, Microsoft mettra à la disposition des universités et établissements d’enseignement supérieur trois composantes phares que sont : Student Advenced (office 365 ou suite bureautique en ligne), Save The Future etc. « De par ce protocole de coopération avec le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Microsoft est honoré de pouvoir partager avec le Sénégal, son savoir-faire, ses solutions, ses compétences et son expertise en la matière. », conclut-il.

Pour clôturer la cérémonie, le Ministre souligne l’importance de ce partenariat qui, selon lui, « constitue un levier de l’émergence socio-économique du Sénégal ». En effet, ce projet quinquennal (2012-2017), portant sur les TIC, s’articule autour d’un investissement de plus de 300 milliards, ce qui permettra de remédier au problème du parc informatique des universités. En effet, « ce dernier s’est considérablement élargi avec notamment, plus de 1500 ordinateurs dans le cadre des Contrats de Performance et environ 20500 autres dans le cadre du programme Un étudiant, un ordinateur, posant un problème de la disponibilité de licence » explique le Ministre. C’est de ce point de vu qu’il se réjouit et apprécie à sa juste valeur, la volonté de Microsoft d’accompagner l’engagement politique du Gouvernement du Sénégal dans l’amélioration de l’environnement d’apprentissage au niveau de l’Enseignement Supérieur.