Qui ne connait pas Facebook, ce sympathique réseau de connexion où tout le monde se trouve des amis en un seul clic, où l’on s’envoie des bouquets de fleurs et des cœurs virtuels ? 1 milliard d’utilisateurs dans le monde, un succès planétaire pour une société estimée par les analystes financiers à 12 milliards d’euros.

Plus jeune milliardaire de la planète avec 33,4 milliards de dollars en mars 2015, Mark Zuckerberg, créateur et CEO du réseau social Facebook s’affiche à la 16è place des hommes les plus riches dans le classement Forbes 2015.

Mark Zuckerberg est né en 1984 à White Plains, New York, au sein d’une famille juive américaine. Il est le fils de Karen (née Kempner), une psychiatre, et Edward Zuckerberg, un dentiste. Il a trois sœurs, Randi, Donna, et Arielle, ils furent élevés à Dobbs Ferry, New York. Mark a été élevé dans la religion juive. Il s’est depuis déclaré athée. Il commença à écrire des programmes informatiques durant le collège. Il suivit des cours et fut déclaré par son professeur particulier (David Newman) comme « prodigieux ». Il obtient le score de 1590/1600 au test de SAT (test pour rentrer dans les universités américaines).

Diplômé en 2003 de la Phillips Exeter Academy, Mark Zuckerberg rejoint naturellement Harvard. Passionné d’ordinateurs et doué pour la programmation, il crée son premier réseau destiné à noter le sex appeal de ses camarades en piratant les photos sur les serveurs de Harvard. Au début, l’internaute a deux portraits de filles devant les yeux et il vote pour la fille la plus sexy d’Harvard. Le succès est fulgurant : 22000 connections en moins de deux heures.

Mark Zuckerberg

En 2004, Mark Zuckerberg lance officiellement Facebook, un réseau social destiné d’abord aux étudiants de Harvard puis aux autres universités, le succès est immédiat. Peu à peu, Mark ajoute des fonctionnalités qui permettent de retrouver facilement des connaissances, de communiquer avec elles et de voir d’un coup d’œil les amis en commun.

Ce n’est qu’en 2006, que le réseau Facebook est ouvert au public. L’engouement pour le réseau va grandissant volant la vedette à des Myspace pourtant édité par le géant Yahoo. Une vraie révolution dans la communication ! Ce qui le poussa à quitter l’université et consacrer toute son énergie au développement de ce qui allait devenir Facebook. Seulement six années et quelque 500 millions d’amis plus tard, Mark Zuckerberg est devenu le plus jeune milliardaire de l’histoire. L’entreprise emploie depuis lors plus de 10000 personnes.

Mark Zuckerberg table initialement sur la publicité par ciblage comportemental qui consiste à permettre à des annonceurs de cibler directement des clients supposés intéressés par leurs offres. Mais devant le tollé soulevé par ceux qui y voient une violation au droit à la vie privée, il se voit contraint de revoir sa copie.

La crédibilité est acquise par Facebook lorsqu’en 2007, Microsoft met sur la table les 280 millions de dollars qui lui permettent de détenir 1,7% du réseau social le plus dynamique du moment. Depuis, les investisseurs s’y pressent dont le milliardaire chinois Li Ka-shing qui a déboursé en deux ans 120 millions de dollars pour acquérir quelque 0,8% de Facebook.

En 2015, Facebook affiche plus de 1 milliard de membres et a atteint comme Chiffre d’affaires 12,466 milliards de dollars et 2,94 milliards de dollars de bénéfice en 2014. Il est le 2ème site le plus visité au monde derrière Google. En 2011, Mark Zuckerberg arrive en tête du classement des 100 personnalités des médias les plus puissantes publié par le quotidien britannique The Guardian, devançant Rupert Murdoch, Larry Page et Steve Jobs.

Mark Zuckerberg a tout de même essuyé deux procès, un contre les jumeaux Winklevoss qui l’accusent d’atteinte à la propriété intellectuelle et un contre Eduardo Saverin, le cofondateur de The Facebook (la première version de Facebook) qui était son compagnon de chambre à Harvard mais aussi son meilleur ami. Notons que ce dernier a été crédité suite à un arrangement financier.

En 2012, Facebook rachète le site Web spécialisé dans le partage de photographies Instagram, pour 1 milliard de dollars (766 millions d’euros), payé en numéraire et en action et 22 milliards de dollars (17,5 milliards d’euros), pour l’application de la messagerie mobile Whats App en 2014.

Mark Zuckerberg : 50 à 60 heures par semaine au bureau

Dans le cadre d’une de ses traditionnelles sessions de Questions/réponses. Mark Zuckerberg a donné quelques précisions sur son rythme de travail et la manière dont il organise ses journées. En effet, Mark ne travaille pas plus de 50-60 heures par semaine. Un chiffre qui peut paraître élevé pour ceux qui sont à 35 heures par semaine, mais qui reste finalement assez faible pour un homme de son rang. Le reste du temps, Zuckerberg affirme passer la majeure partie de son temps à « réfléchir à comment connecter le monde et rendre service à la communauté. »

Lors de cette session de Q & A, des milliers de questions ont été posées, et certaines par des personnalités bien connues du grand public. Richard Branson, PDG de Virgin y est allé de sa petite question en demandant quel serait les bénéfices d’un monde toujours connecté grâce à Internet. Zuckerberg répond alors simplement « connecter le monde permettra, entre autres, à des milliers et des milliers de brillants entrepreneurs de faire connaître leurs idées et d’accélérer l’émergence de leurs produits ».

La chanteuse Shakira a également tenu à interpeller Mark Zuckerberg sur le sujet de l’éducation qui lui tient particulièrement à cœur, le fondateur de Facebook a tenu à lui réaffirmer qu’il souhaitait lui aussi s’engager dans ce domaine grâce à ses organisations caritatives.

Facebook City : une ville pour les employés de Facebook

Mark Zuckerberg, souhaiterait créer une ville toute entière pour y accueillir les quelques 10000 employés qui travaillent chez Facebook. Pour ce projet, il a fait appel aux services du célèbre architecte Frank Gehry, qui compte parmi ses œuvres le musée Guggenheim de Bilbao.

On pourrait penser qu’un tel projet relève de l’utopie, mais il semblerait que la « Zee-Town » soit tout ce qu’il y a de plus sérieux. Pour un tel projet, il faut de l’espace. Facebook était déjà propriétaire d’un terrain de 60 hectares, il a acheté 22 hectares supplémentaires récemment dans la baie de San Francisco, à Menlo Park.

La ville pourra ainsi accueillir tous les employés travaillant chez Facebook. Il est prévu de construire des dortoirs, des villas, des supermarchés, des salons de coiffure, des lieux de divertissement, etc. L’architecture et toutes les commodités d’une vraie ville en somme. Le coût d’un tel projet est estimé à 200 milliards de dollars.

Mark Zuckerberg s’oppose au projet de loi SOPA/PIPA

Alors qu’à eu lieu  un Blackout pour manifester contre le projet de loi anti-piratage SOPA/PIPA, suivi notamment par Wikipédia qui a fermé sa version anglaise durant 24 heures, et durant lequel Google encourageait à la signature d’une pétition contre le projet. Et bien c’est désormais chose faite, puisque Mark Zuckerberg a déclaré dans un message publié sur sa page Facebook son opposition à SOPA/PIPA. Ce dernier déclare : « L’internet est l’outil le plus puissant dont nous disposons pour créer un monde plus ouvert et connecté. Nous ne pouvons laisser des lois mal pensées se mettre en travers du développement de l’Internet. Facebook s’oppose à SOPA et PIPA, et nous allons continuer à nous opposer à toute loi qui nuira à l’Internet » avant d’ajouter, « Aujourd’hui le monde a besoin de dirigeants politiques pro-internet. Nous avons travaillé pendant des mois avec nombre de ces gens sur des alternatives bien meilleures que les propositions actuelles. Je vous encourage à en apprendre d’avantage sur ces questions et dîtes à vos membres du congrès d’être pour internet ».

Pour ses actions humanitaires Mark Zuckerberg a versé 999,2 millions de dollars à la fondation de la Silicon Valley (Silicon Valley Community Foundation). Ce geste positionne le fondateur de Facebook parmi les 50 donateurs américains les plus généreux en 2013 selon The Chronicle of Philantropy et 25 millions de dollars pour la lutte contre l’épidémie Ebola qui a sévit l’Afrique de l’ouest.