La deuxième université de Dakar (UNIDAK 2), prévue à Diamniadio, sera la première d’une série d’infrastructures que l’État du Sénégal compte construire afin de faciliter l’accès à l’enseignement supérieur et le développement de la recherche, a indiqué mardi à Rufisque le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche, Mary Teuw Niane.

”La pose de la première pierre de l’UNIDAK2 est le premier élément d’une succession de poses de premières pierres d’infrastructures majeures pour l’enseignement supérieur, pour la recherche et pour la jeunesse sénégalaise”, a dit M. Niane à l’occasion du conseil régional de développement (CRD) consacré aux préparatifs de la cérémonie de la pose de la première pierre de l’UNIDAK 2.

Le ministre a indiqué que cette future infrastructure permettra de désengorger l’université Cheikh Anta Diop (UCAD).

”L’UNIDAK 2 est un projet d’un montant de 65 milliards et accueillera 30 mille étudiants avec des infrastructures ultramodernes qui n’ont rien de comparable à celles construites jusqu’ici au Sénégal”, a t-il relevé, non sans souligner les avantages pour la jeunesse.

”L’UNIDAK 2 est un projet de la jeunesse, parce que ce sont les élèves qui font actuellement la classe de première seront les premiers à intégrer l’UNIDAK 2 en octobre 2016. Et de ce point de vue, le projet intéresse les élèves des classes de première de seconde et des classes antérieures”, a t-il précisé.

”C’est aussi une université professionnelle, des sciences, des technologies, des sciences de la santé. L’UNIDAk 2 sera une université de développement ou la recherche et l’innovation s’y développeront”, a t-il ajouté, annonçant la ”mise en place d’incubateurs qui permettront aux jeunes qui ont des idées de pouvoir construire des entreprises”.

Mary Teuw Niane a annoncé que dans quelques semaines ce sera la pose de la première pierre de l’université du Sine Saloum de Kaolack.

Ensuite, ce sera la pose de la première pierre pour les travaux financés par la banque mondiale à hauteur de 34 milliards dans le cadre du programme de gouvernance et de financement de l’enseignement supérieur axé sur les résultats, selon toujours M. Niane.

Le projet comprendra entre autres la réhabilitation des infrastructures existantes dans les universités déjà construites, mais aussi la construction de nouvelles infrastructures dans les régions de Kaolack, de Tambacounda, de Kolda etc.

”Il y aura la réhabilitation de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) et la construction de nouvelles infrastructures dans les universités de Saint Louis, de Ziguinchor, de Thiés et de Bambey. Un institut supérieur d’enseignement professionnel (ISEP) sera construit à Thiés”, a souligné Mary Teuw Niane.

”Il y aura aussi la construction de l’université du Sénégal oriental de Tambacounda, des centres délocalisés de Kolda, de Guéwoul, du siège de l’université virtuelle du Sénégal à Diamniadio et de 14 espaces numériques ouverts dont la construction des 4 premiers qui seront implantés à Kolda, Tambacounda, Fatick et Diourbel va démarrer dans quelques jours”, a t-il ajouté.

unidak2.sn

RÉAGIR À CET ARTICLE

Please enter your comment!
Please enter your name here