L’inspection médicale des écoles (IME) de Louga (nord) a procédé jeudi à une remise de don de serviettes hygiéniques à des établissements scolaires de la région, afin de favoriser une plus grande assiduité des filles en période de menstrues.

“Nous avons prélevé de nos crédits l’argent qui a servi à acheter cet important lot de serviettes hygiéniques. L’idée est de contribuer à la sensibilisation des filles dont nombre d’entre elles s’absentent en période de règles”, a indiqué à des journalistes, Moctar Sow, coordonnateur de l’IME de Louga.
“Nous avons constaté que beaucoup d’adolescentes ne viennent pas en cours dans leur période de règles. Cela est souvent dû à une absence de toilettes fonctionnelles dans les établissements et à aux difficultés qu’elles éprouvent pour en parler”, a-t-il expliqué.
Il s’exprimait à la fin de cette cérémonie qui a sanctionné un atelier de sensibilisation des responsables d’établissements sur le sujet. La rencontre ouverte mercredi s’est tenue au Centre culturel régional en présence des autorités administratives du département et des acteurs du système éducatif de la région.
“Nous avons fait un certain nombre de recommandations portant entre autres sur la nécessité de prendre en compte cette dimension dans la construction des édifices scolaires à travers la mise en place de toilettes séparées, fonctionnelles, disposant d’eau et de corbeilles”, a signalé M. Sow.
Les établissements scolaires de la commune de Louga attendent toujours la concrétisation d’un projet d’érection en leur sein de toilettes adaptées aux élèves en période de menstrues.
Celui-ci a été lancé en mars 2014 dans le cadre d’un partenariat entre la ville de Louga, le projet Equité de genre dans le développement local (GELD, en anglais) et le Conseil de concertation pour l’approvisionnement en eau et l’assainissement (WSSCC).

Aps