Les lions sont enfin sortis de leur tanière ! Si jusqu’ici le coordonnateur n’avait pas raison de paniquer, l’heure est maintenant grave. En effet, les nouveaux étudiants de l’Université Virtuelle Sénégalaise ont tenu ce matin une conférence avec le soutien du mouvement « Y en a marre » aux parcelles unité 16. Cette conférence de presse témoigne de l’acharnement de la partie de la jeunesse contenue et opprimée à l’UVS.

Une bonne partie de la presse était présente lors de cette conférence pour écouter répéter ce que des étudiants à la même place l’année dernière avaient soulevé. Mais tout est différent cette année-ci car une bonne partie du Sénégal se rend compte que l’Etat abuse en envoyant des milliers d’étudiants dans une université improvisée. La première génération, celle de 2013 est une preuve vivante qui explique la détermination des nouveaux auxquels on veut faire subir une situation pire. Alors le mouvement Y EN A MARRE qui milite au côté des opprimés a tendu la perche à ces étudiants qui prennent du coup confiance et mènent leur combat comme jamais on a été en mesure de le faire.

Cette conférence de presse a été l’occasion pour les étudiants de 2014 de dénoncer le fonctionnement habituel de l’UVS imposé aux étudiants de 2013 et qu’ils ne veulent pas subir. Ils ont en effet bien observé la situation dans laquelle ils sont désormais impliqués et disent qu’il faut qu’elle change. Les nouveaux tels qu’ils l’ont communiqué à la presse par la voix de leur porte-parole ne veulent pas de deux ans de vacances comme les anciens. Ils ont mentionné entre autres le retard des cours, la sanction sur les trois étudiants revendicateurs, les résultats catastrophiques de la promotion 2013 (personne ne sait qui ont corrigé leurs copies). En outres, les étudiants ont ajouté qu’ils ne voulaient pas qu’on prenne de leur bourse l’argent des clés et des machines. UVS devrait être selon eux la priorité des autorités.

Le gouvernement risque d’être emmené en justice par les étudiants de l’UVS qui ont fait part aussi de porter plainte contre lui s’il continue dans la procédure de les sacrifier. En cas d’année blanche, M. Mary Teuw Niane devra s’attendra à plus de virulence que l’année précédente. D’ailleurs, la promotion de 2014 déplore le fait que le ministre de l’enseignement supérieur, affirme toujours que tout va bien à l’UVS alors qu’il en est autrement.

Cette conférence de presse a enfin été clôturée par une chanson scandée par les étudiants désirant interpeller directement le président de la république par rapport à leurs souffrances « Nous voulons étudier ».

scherifaidar.over-blog.com