Lors de la visite du chef de l’Etat à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, pour l’inauguration des nouveaux pavillons, les étudiants ont tenu à faire un certain nombre de doléances qui les « intéressent profondément ». C’est à titre que Ass Tacko Diagne représentant des étudiants, lors de cette cérémonie, a lu son discours devant le président, les membres du gouvernement, et les étudiants venus nombreux.  Le discours qui est, ainsi, retranscrit et axé sur un nombre important de points. Il a relevé les problèmes rencontrés par les étudiants afin d’une amélioration des conditions de vie et d’étude au sein du campus social.

  1. L’affaire Bassirou Faye

Monsieur le Président, nous attendons toujours avec impatience que la justice soit faite sur le décès de notre camarade Bassirou Faye. (…) Nous profitons de l’occasion pour lancer un appel pour la commémoration de son rappel à Dieu le 14 août prochain. Nous voulons la construction d’un mémorial en sa mémoire. Par ailleurs, Monsieur le président, vous êtes le garant de la sécurité de tous les sénégalais, et dans ce sens, nous vous demandons de veiller à ce que pareille chose ne se reproduise plus.

  1. « le respect scrupuleux des termes du protocole d’accord»

Monsieur le Président, nous demandons le respect scrupuleux des termes du protocole d’accord signé entre le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et les étudiants. En effet, la promulgation de plusieurs arrêtés après la signature a vivement secoué notre communauté. Nous vous proposons une large concertation lors des évaluations de celle-ci afin que des incompréhensions ne sèment la division.

  1. « La décentralisation et l’augmentation des structures de paiement des bourses»

Par rapport au paiement des bourses, Monsieur le Président, nous étudiants, nous ne voulons plus « descendre sur l’avenue Cheikh Anta Diop de Dakar » pour réclamer nos bourses. Nous préconisons, de ce fait, la décentralisation et l’augmentation des structures de paiement en vue de donner aux étudiants le choix d’aller percevoir leurs bourses où ils veulent. Monsieur le Président, en plus de la bonification des bourses, nous demandons aussi que l’étudiant qui perd sa bourse puisse bénéficier des accompagnements pour subvenir à ses besoins et l’octroi effectif de la bourse à tous les étudiants inscrits en Master.

  1. Le retour des amicales, « représentants légitimes et légaux des étudiants»

L’université peine à avoir des représentants légitimes et légaux pour pouvoir communiquer avec les opinions et les autorités administratives. Pour pacifier l’espace universitaire, nous devons avoir des leaders responsables(…). En définitive, nous demandons l’organisation des élections dans toutes les facultés particulièrement dans les facultés où les amicales ont été suspendues.

  1. « la construction d’un hôpital au sein de l’université»

Monsieur le Président, la prise en charge de certaines maladies graves qui nécessitent l’évacuation des malades pourrait être facilitée par la création d’une assurance-maladie ? Nous vous demandons de nous y aider. Vu le nombre d’étudiants, la prolifération de certaines maladies liées à la promiscuité, nous vous demandons la construction d’un hôpital au sein de l’université et la dotation d’un parc d’ambulance médicalisée. Nous demandons également à être dotés d’une pharmacie digne de ce nom.

Monsieur le Président, doter les universités régionales des centres universitaires régionaux autonomes, permettra au COUD de mieux servir la prise en charge des étudiants de l’UCAD (…).

Quant à la restauration, Monsieur le Président, nous vous demandons de construire de nouveaux restaurants et le relèvement du plateau technique pour assurer la qualité. A ce titre, un contrôle rigoureux sur la qualité des aliments servis aux étudiants dans les restaurants avec des sanctions pour les repreneurs qui s’amuseraient à ne pas respecter les règles édictées.

  1. « Un contrôle rigoureux pour mieux assurer notre sécurité… »

La défaillance de notre système de sécurité au campus social est en tel enseigne que nous subissons des vols, des agressions et parfois des intrusions de personnes suspectes qui ternissent l’image de notre université. C’est pourquoi nous vous demandons, Monsieur le président, de veiller à un contrôle rigoureux pour mieux assurer notre sécurité et la sécurité de nos biens.

Nous ne pourrons pas finir notre discours sans autant rappeler le devoir moral d’égaliser les chances. Et par ce fait de bien prendre soin de nos camarades à mobilité réduite. Sur ce plan des mesures d’accompagnement psychosociales devaient être multipliées.

  1. « Nous voulons que le cadre de vie assainie profite à la quête du savoir »

Monsieur le Président, les étudiants se doivent de montrer l’exemple en matière de politique environnementale. Le campus laisse parfois montrer des images assez agressives avec des graffitis, des affiches anarchiques et l’installation désordonnée de certains vendeurs. Nous vous demandons de nous aider pour la construction d’un espace d’expression pour réduire ce phénomène. Nous voulons que le cadre de vie assaini profite à la quête du savoir.