Mahammed Boun Abdallah Dionne a présidé, hier, une réunion technique interministérielle sur l’évaluation financière de la mise en œuvre des recommandations des Assises nationales de l’éducation et de la formation (Anef). Au terme de la rencontre, le Premier ministre a décidé de l’organisation d’un séminaire de partage dans les meilleurs délais.

Le gouvernement veut affiner davantage les recommandations issues des Assises nationales de l’éducation et de la formation (Anef), tenues en août 2014. La décision a été prise, hier, suite à la réunion technique interministérielle sur l’évaluation financière de la mise en œuvre des recommandations des Anef. Au terme de la rencontre, le chef du gouvernement a fait trois recommandations. « Les échanges ont porté sur des questions de méthodologie pour affiner davantage les nombreuses recommandations issues des Assises de l’éducation pour les transformer en directives qui vont alimenter le Conseil présidentiel, à l’issue duquel le chef de l’Etat devrait prendre la décision », a déclaré à la presse Seydou Guèye, ministre auprès du Premier ministre, Porte-parole du gouvernement.

La première mesure, a-t-il annoncé, c’est l’organisation d’un séminaire de partage qui permettra de réajuster la méthodologie. Ce séminaire, a-t-il précisé, sera organisé dans les meilleurs délais. L’autre décision, a ajouté, le porte-parole du gouvernement, est de faire en sorte que les directives soient plus synthétiques, donc plus mesurables, pour pouvoir engager le gouvernement vers des réalisations et un échéancier très court. La dernière recommandation consiste à ajuster et adapter ces recommandations et cette évaluation au programme d’actions prioritaires du Plan Sénégal émergent (Pse). Il a rappelé la volonté du gouvernement de bâtir une école et un système d’enseignement performant, dans un environnement stable et pacifique.

le soleil online