Le groupe Ucad d’Amnesty International a organisé ce mercredi 10 juin 2015 une journée de massification et une conférence publique sous le thème de « L’expression des droits de liberté au Sénégal : rôle du citoyen ». La rencontre a eu lieu dans la salle de conférence du Complexe Sinkou à l’UCAD.

La conférence s’est déroulée sous la présidence effective de Maitre Diène Ndiaye Président Amnesty Sénégal, du Professeur Alioune Badara Diop, du Directeur de l’institut des Droits de l’Homme et de la Paix (IDHP) M. Samba Thiam et du Président d’Amnesty Ucad M. Balla.

Créée en 1961 par Peter Benenson, Amnesty International est un mouvement mondial et indépendant rassemblant des personnes qui œuvrent pour le respect, la défense et la promotion des droits humains.

Le groupe Ucad d’Amnesty International a jugé nécessaire de discuter sur des questions de la citoyenneté, du rôle de l’individu en tant que citoyen dans la société et également de faire une massification pour que les étudiants adhèrent au mouvement. A cet effet, le Directeur de l’IDHP M. Samba Thiam a exhorté le citoyen à se former par rapport à la citoyenneté et se cultiver en droit de l’homme, et faire vivre la civilité.

Pour lui, le rôle primordial du citoyen est de respecter les institutions, respecter les agents de l’Etat, respecter les règles et l’environnement, le sens de la laïcité et du culte. Les individus doivent préserver le mythe de l’Etat, ce n’est pas la personne mais la fonction que celle-ci exerce qui mérite un grand respect. Le citoyen dans la société doit requérir le bon comportement par l’éducation, en prenant connaissance des symboles de la république (le drapeau, l’hymne…), et magnifier l’éducation civile.

De ce point de vue, le citoyen est quelqu’un qui, par l’éducation et la formation aux droits de l’homme, respecte son environnement, la société dans laquelle il vit, entretient des relations de paix avec ses semblables et se conforme aux lois et codes établis. En d’autres termes, le respect des droits de l’homme passe d’abord par la citoyenneté.

Le groupe Ucad d’Amnesty International s’est réjoui de ses actions. Il s’est aussi montré satisfait de la massification qui se profile dans la mesure où il a enregistré 400 nouvelles adhésions. Par ailleurs, les dirigeants de l’organisation invitent l’ensemble des personnes éprises de paix et de justice à se joindre à leur combat visant à instaurer une plus grande harmonie dans la vie en société.