Le Programme de partage sur la réforme de l’enseignement supérieur (PRESUP) au Sénégal a été lancé, lundi 27 Avril à Dakar, par la Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique (COSYDEP).

La COSYDEP est chargée de conduire la mise en œuvre et la coordination technique d’une campagne d’information, de communication et de mobilisation sociale sur les orientations et mesures politiques stratégiques et opérationnelles de la réforme.

Il s’agit de “promouvoir une large prise de conscience sur les enjeux de la réforme de l’enseignement supérieur et de susciter ainsi l’adhésion communautaire à la mise en œuvre de cette réforme” a expliqué le Coordonnateur du programme à la COSYDEP, Kader Ndiaye.

Pour mettre en œuvre cette dynamique de partage de la réforme, le programme déroulera des stratégies axées notamment sur l’information du citoyen avec des échanges au niveau départemental suivis d’espace militant de concertation, a-t-il expliqué devant le ministre de l’Enseignement supérieur. Pour le coordonnateur du programme, la réussite du PRESUP appelle dans chaque région et département “de larges concertations d’information et de sensibilisation en direction de toutes les familles d’acteurs sans exclusion”.

Il a cité entre autres les autorités décentralisées, les organisations communautaires et la société civile, les élèves, les étudiants, les enseignants, les parents d’élèves.

Le ministre de l’Enseignement supérieur, Mary Teuw Niane, a rappelé la genèse du partenariat. En effet au sortir de la rencontre de Concertation nationale sur l’avenir de l’enseignement supérieur (CNAES), le ministère a entrepris une série de visites d’information et de concertations auprès de diverses organisations d’acteurs dont la COSYDEP.

‘’Les échanges ont tourné autour de la réforme, des recommandations de la CNAES, les décisions du Conseil présidentiel du 14 août 2013 et nous avons convenu de travailler ensemble autour de la sensibilisation à la fois des bénéficiaires, acteurs, des populations et autour des meilleurs moyens d’appropriation pour la construction de consensus autour de la réforme’’, a expliqué le ministre.

Ceci a conduit à la signature d’un protocole d’accord par lequel le ministère met en place les supports et les moyens financiers alors que la COSYDEP conduit la mise en œuvre du programme.

Le lancement du programme s’est tenu en marge d’un atelier de mise à niveau de ses antennes régionales avec l’appui des personnes ressources du ministère de l’Enseignement supérieur.

La Coalition a entrepris une tournée d’informations et d’échanges avec la Fédération des associations de parents d’élèves et d’étudiants du Sénégal, la Coordination des étudiants des écoles et instituts du supérieur, le SUDES, la Coordination des étudiants de l’Ecole supérieure polytechnique (ESP) et la Coordination des étudiants de la Faculté des Sciences économiques et de gestion (FASEG).

APS