La place du souvenir de Dakar a abrité ce matin la cérémonie de lancement de la quinzaine de la Francophonie, qui débute ce vendredi 20 mars 2015 la Journée Internationale de la Francophonie jusqu’au 17 avril. Cette année, le thème est axé sur la protection de l’environnement.

“J’ai à cœur ma planète” est le thème de la quinzaine de la francophonie prévue du 20 mars au 17 avril. Cette année le lancement de cette quinzaine est marqué par les journées scientifiques de la terre portées par l’Association des Femmes en Géoscience. Un moment pour procéder à l’installation du comité du projet de Géoparc de Dakar, qui est le deuxième en Afrique après le Maroc. Ce projet destiné à la protection de l’environnement est sous la houlette de l’Agence nationale de la recherche scientifique appliquée (ARESA). La francophonie se préoccupe donc du développement économique et social de ses pays membres. C’est pourquoi il urge de trouver des pistes dans l’optique de freiner la dégradation de l’environnement.

“Il faut que nos Etats du sud avec l’aide de l’organisation internationale de la francophonie mettent en place une véritable politique énergétique qui est en rapport avec le développement durable” affirme Penda Mbow, représentante du Chef de l’Etat à la Francophonie.

En prélude à la journée internationale de la Francophonie célébrée le 20 mars de chaque année, le lancement de cette quinzaine de la francophonie, célébré à la Place du Souvenir de Dakar, est aussi caractérisé par un contexte spécial.

” Le lancement de la quinzaine de la francophonie à lieu dans un contexte international instable marqué par des crises, des manifestations de terrorisme et d’attaques aux valeurs humaines. Mais aussi parce que nous sommes dans la suite immédiate du sommet de la francophonie qui a été une grande manifestation de partage, de rassemblement de ceux qui partagent une langue, des valeurs fondamentales et par les décision qui ont été prises” rappelle le vice président du Groupe “Les Amis De La Francophonie”.

C’est pour ainsi s’engager dans ce dynamisme né du Somment de Dakar et poser des actes concrets pour la francophonie des peuples allant de la culture à l’économie en passant par l’éducation et l’environnement. Selon Yakham Mbaye, Secrétaire d’Etat chargé à la Communication et représentant du Ministre de la Culture, il faut également développer le culte des valeurs positives qui s’affichent en face de nos différentes cultures.

“Je me réjouie que la francophonie, d’abord qualifiée de communauté bâtie sur la gestion solidaire et la promotion des diversités, ensemble différent, continue de véhiculer ses valeurs que nous avons en partage afin que les jeunes qui constituent avec les femmes les composantes les plus dynamiques de notre espace puissent, armés de culture et de savoir, relever les défis importants auxquels sont confrontés nos pays” a t-il émis comme souhait.

Le programme de cette quinzaine reste marquée par une série d’activités culturelles, éducatives, sportives et scientifiques. Quinze jours qui promettent alors d’être justes enrichissants.