Ah ! Triste, demeure cette situation puisqu’aujourd’hui nous vivons dans un monde où la vie des uns est considérée plus que celle des autres. Portons un regard sur les événements qui ce sont produits dernièrement en France où deux jeunes ont attaqué le journal Charlie hebdo conduisant à la mort de 12 personnes qui, ajoutées au cinq autres assassinats perpétrés lors de la prise d’otage du supermarché Casher, permet d’estimer le bilan global de ces deux événements à 17 morts qui mobilisèrent le monde entier à travers des manifestations pour leur rendre hommage.

Pourtant si nous interrogeons le passé, avec la mutinerie du camp de Thiaroye, des tirailleurs Sénégalais attendant leur démobilisation se sont fait fusillés. Et François Hollande dans son allocution du 12 Octobre 2012 à Dakar disait ”la part d’ombre dans notre histoire c’est aussi la répression sanglante qui en 1944 au camp de Thiaroye provoqua la mort de trente cinq soldats africains qui s’étaient pourtant battus pou la France (…)”. Ainsi ces propos minimise le bilan de ce massacre, car sur le rapport datant du 5 décembre 1944 du Général Dagnan il était noté que le bilan était de 70 morts. Même s’ils n’étaient que 35, ils représentaient le double par rapport aux morts des deux événements précités et ils n’ont pas obtenu cet hommage, or en retour leurs exploits ont été effacés de tous les livres d’histoire de la France alors qu’ils méritaient qu’on fasse connaitre leurs exploits dans ces guerres.

Même situation dans plus d’une région, des milliers de personnes sont tuées sans que cela ne suscite une réaction d’indignation. Il y a l’exemple du Nigeria où plus de 2 000 personnes ont été tuées par des groupes armés sans faire couler les larmes de nos dirigeants alors qu’ils partent pleurer pour d’autres.

La vie de ces français en quoi est-elle plus importante que celle de ces africains ?

Nos leaders semblent jusque-là tenus en lisière par ces indéfendables qui continuent d’oppresser par leurs idéaux négatifs qui, tant qu’ils perdureront, la paix recherchée dans le monde ne sera jamais effective. En effet, certains groupes se sentiront toujours marginalisés par les injustices multiformes qui s’exercent sur eux. Ainsi pour montrer leur existence mais aussi bannir l’offusquement dont-ils sont victimes, ils n’hésiteront pas à se soulever par de multiples voies qui ne favorisent point, malheureusement, une harmonie mondiale.