La queue est devenue une habitude chez les étudiants de l’Université Cheikh Anta de Diop. Cette situation est due sans doute à cette pléthore d’étudiants que compte l’université mais également à l’insuffisance de services universitaires. C’est le chaos total pour les étudiants.

« Pas un jour passé sans qu’on fasse la queue » fustige un étudiant rencontré au niveau du restaurant « Argentin ». En cette période de clôture des inscriptions ce phénomène est visible, c’est la même situation au niveau de la faculté des lettres et sciences humaines et de la faculté des sciences politiques et juridiques.

Pareil cas à l’école supérieure d’enseignement technique et professionnel (ENSETP), dans le cadre de la visite médicale comptant pour la procédure d’inscription à l’université. Un étudiant nous informe « ici à l’université tout est question de queue, même pour les choses les plus minimes, il le faut ». Il poursuit en disant « ça fait maintenant plus de 5 ans qu’il fait la queue. Même pour prendre un bain, pour se soigner au niveau du service médical, pour le dépôt des dossiers d’inscription et dans d’autres cas de figure, les étudiants sont obligés de se mettre en rang ».

C’est le même cas et peut-être bien même pire au niveau du guichet de l’Ecobank sis à l’avenue Cheikh Anta Diop. Tous les jours, du matin jusqu’aux environs de 17 heures, les étudiants font la queue pour s’acquitter de leurs frais d’inscription. Quelques fois, le rang occupe le passage piéton allant même jusqu’à empiéter sur la route avec tous les dangers auxquels s’exposeraient les étudiants.

Il s’agit vraisemblablement d’une situation difficile que rencontrent les étudiants, qui de plus en plus est devenue un calvaire dans le quotidien estudiantin.

Ce contexte ne pourrait changer que lorsque le nombre d’étudiants prévu pour l’université sera respecté avec sans doute la construction d’universités envisagée dans certaines régions. Il importe également que les autorités de l’université Cheikh Anta Diop mettent à la disposition des étudiants des services et un personnel en quantité suffisante.