Pourquoi c’est important ?

N’acceptons pas d’être les spectateurs de notre destin ! parce qu’elle a osé demander aux citoyens de ce pays africains de se rendre conscient de l’importance du vote et du choix consciencieux de ses dirigeants, des jeunes africains organisant une réunion publique et pacifique se voient emprisonnés et taxés de terroristes tandis qu’un diplomate américain présent à la même réunion est libéré ! C’est intolérable dans l’Afrique d’aujourd’hui.
IL N’ONT RIEN FAIT DE MAL, AU CONTRAIRE !!!!!
Les 14 et 15 mars dernier, le Mouvement d’action civique de jeunes congolais, Filimbi, porté par Fred Bauma (Lucha), Ben Kabamba (Jns) et Horli Ndjoli (Fnje),organisait un séminaire/atelier. L’objectif était de “parler d’engagement civique et de mobilisation de la jeunesse, travailler à l’engagement citoyen des jeunes congolais et exercer une citoyenneté plus volontaire et plus épanouie dans tous les domaines d’intervention (milieu associatif, université, art, politique, monde de l’entreprise, etc), en vue de renforcer le processus démocratique et la gouvernance des institutions publiques à travers notamment la promotion d’un processus électoral libre, transparent et apaisé” en République démocratique du Congo (Rdc).Les organisateurs ont alors invité les membres de “Y en a marre” du Sénégal et “Balai Citoyen” du Burkina Faso pour parler de leurs expériences dans leurs pays respectifs. C’est ainsi que Fadel Barro, Aliou Sané, Malal Talla (Mouvement Y en a marre) ainsi que Ouedraogo Sibiri, (de Balai Citoyen) ont fait le déplacement et ont participé à la rencontre.
A la fin de notre conférence de presse aujourd’hui (dimanche) dans les locaux de Eloko Makasi (notre maison de production partenaire) à Masina, une quarantaine de personnes ont été arrêtées. Un concert populaire était prévu en fin d’après-midi, de 18h à 21h. Les arrestations des artistes, des techniciens et des activistes, la destruction et la saisie de matériel (sono, éclairage, bâches, ordinateurs, téléphones…) nous ont empêché de le tenir. Des hommes en uniforme de la police militaire (PM) et d’autres en civil sont arrivés dans 4 pick-up blancs. Après avoir identifié les non-congolais dans l’assistance, ils ont emmené environ 40 personnes”, (cf. communiqué du mouvement Filimbi). Parmi les personnes arrêtées, il y a les 3 leaders du mouvement “Y en a marre”, Fadel Barro, Aliou Sané, Malal Talla, 1 leader du mouvement “Balai Citoyen”, Ouedraogo Sibiri, l’un des leaders de Filimbi, Mouvement citoyen congolais, Fred Bauma, un diplomate, Directeur du Bureau de la démocratie, Droits Humains & Gouvernance de l’Usaid, Kevin Sturr (il a été libéré depuis,selon RFI), ainsi que d’autres personnes trouvées sur place.
Nous demandons aux dirigeants africains épris de paix et de justice, soucieux du respect des droits humains, de faire pression sur les autorités de Kinshasa afin qu’ils soient libérés immédiatement et sans condition. Nous nous adressons en particulier au Président de la république du Sénégal qui a mené aux côtés de ces mêmes jeunes, dans le cadre du M23, le même combat pour le respect des principes de transparence, d’équité et de démocratie dans l’organisation des joutes électorales.
Signez cette pétition et se mobiliser pour les jeunes de YEN-A-MARRE, du BALAI CITOYEN et de FILIMBI, c’est se battre pour s’assurer la paix, la sécurité et la stabilité nécessaire au développement de notre cher continent !!!! Car seul un pouvoir légitime, respectueux de l’État de Droit et des droits fondamentaux de la personne humaine, acceptant entièrement la souveraineté du Peuple et sa redevabilité envers celui-ci, seul ce pouvoir sera à même de garantir la sécurité aux citoyens, le bon usage de os ressources naturelles…
CES JEUNES ONT PRIS LEUR PART DE RESPONSABILITE EN ACCEPTANT DE SE MOUILLER POUR LA RENAISSANCE AFRICAINE, JOUONS NOTRE ROLE PAR CE GESTE CITOYEN DE SOLIDARITE. C’est le MOINS QU’ON PUISSE FAIRE !