Quel prix pour la 4G ? L’Etat du Sénégal n’a toujours pas encore attribuée la licence 4G. Les usagers du téléphone attendent toujours avec impatience espérant que l’Etat suivra l’exemple du Maroc qui a attribué la sienne à hauteur de 170 milliards pour les opérateurs installés au Maroc. On est tous d’accord qu’on ne doit pas brader cette licence, mais beaucoup son également d’avis que “on risque de tout perdre si on cherche à tout avoir”.

D’après l’agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) les opérateurs Maroc Telecom détenu majoritairement par l’émirati ETISALAT, MEDI Telecom, filiale du français Orange et WANA CORPORATE « ont proposé des offres de qualité, avec des engagements d’investissements ». Le directeur de la SONATEL présente ainsi le souhait bénéficier d’une prolongation de la phase test si une fois, d’ici la fin de la phase test en cours, la licence n’est pas attribuée, juste pour éviter  un désagrément des technologies; une demande acceptée par le premier ministre sous prétexte de vouloir  « éviter de freiner cet élan et cette belle avancée technologique, et compte tenu du délai relativement court ».