L’attaque menée, ce jeudi 2 avril, par des islamistes shebabs à l’université de Garissa au Kenya a déclenché un élan de solidarité sur le réseau social Twitter. Les internautes se sont mobilisés pour rendre hommage aux 148 victimes avec le hashtag #JeSuisKenyan, mais aussi pour manifester leur colère face à ce qu’ils décrivent comme une indifférence de la communauté internationale. On est bien loin de l’engouement suscité par les attentats de Paris, en janvier 2015.

C’est un Kényan qui a pris l’initiative de lancer ce hashtag, quelques heures seulement après le début de l’attaque. Un hashtag évidemment choisi en référence au #JeSuisCharlie qui avait envahi les réseaux sociaux dans le monde lors des attentats de Paris, en janvier dernier. Très rapidement, ce mouvement pour le Kenya a été suivi par des Français. #JeSuisKenyan était d’ailleurs en tête des mots-clés les plus utilisés en France le soir même de l’attentat de Garissa.

rfi.fr