Dans le cadre de la formation doctorale en sciences sociales appliquées au développement, domiciliée au LARTES (Laboratoire de Recherche sur les Transformations Économiques et Sociales), vous êtes cordialement invités à assister à la prochaine animation scientifique prévue le mardi 31 mars 2015, de 17h00 à 19h00 à la Salle de conférence de l’IFAN, Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD).

Le Professeur José Carlos Suárez Herrera, Enseignant-chercheur à KEDGE Business School et à l’Université de Montréal y donnera une conférence intitulée comme suit :

« À propos des enjeux organisationnels de l’Action Humanitaire : réseaux d’acteurs, dynamiques stratégiques et dispositifs normatifs ».

Pour plus de détails sur le contenu du séminaire, veuillez consulter le résumé ci-joint

TITRE DE LA CONFÉRENCE

« Enjeux organisationnels associés à l’action humanitaire : réseaux d’acteurs, dynamiques stratégiques et dispositifs normatifs »

RÉSUMÉ DE LA CONFÉRENCE

Dans les pays de l’Afrique de l’Ouest, le champ de l’action humanitaire articule de nombreux réseaux d’action collective qui mobilisent bon nombre d’organisations représentant des secteurs d’intervention fort différents. Les organisations humanitaires articulent des réseaux d’acteurs multiples qui pourraient faciliter l’émergence de nouvelles modalités de gouvernance (Ewerbein, 2005).

De par leur nature intersectorielle, ces réseaux d’acteurs humanitaires représentent des espaces complexes dont le fonctionnement se nourrit de tout un univers de pratiques potentiellement contradictoires, voire divergentes (Schloms, 2005). Cette disparité de pratiques constitue de véritables enjeux organisationnels que les chercheurs, les décideurs politiques ainsi que les professionnels de la coopération internationale devraient mieux comprendre pour améliorer la qualité des interventions humanitaires. Pour ce faire, je propose l’articulation de trois axes de recherche et d’intervention complémentaires :

– Le 1er axe s’articule autour du réseau d’acteurs intersectoriels agissant dans le champ de l’action humanitaire.

– Le 2e s’articule autour des dynamiques stratégiques menées par les acteurs humanitaires clés intervenant dans le champ de l’action humanitaire.

– Le 3e s’articule autour des dispositifs normatifs qui se constituent au sein des contextes politicoadministratifs nationaux et régionaux et qui influencent les pratiques d’action humanitaire.

1 – KEDGE Business School – Marseille, France

2 – DASUM – Département d’administration de la santé – Université de Montréal – Montréal, Québec

3 – GETOSS – Chaire de recherche du Canada sur la gouvernance et la transformation des organisations et systèmes