Des cas de fraude ont été notés lors de la première journée de l’examen du baccalauréat. Quatre candidates ont, en effet, été arrêtées au centre de Pikine. Elles sont en garde à vue au commissariat central de Guédiawaye.

Selon “Libération”, elles avaient, sur leurs portables, les corrigés de toutes les épreuves de la matinée d’hier. Interrogées, elles sont passées aux aveux et dénoncé leur complice. Ce dernier est activement recherché.

seneweb