La finale du concours GéoSlam-édition 2014 et la cérémonie de remise des prix aux lauréats ont été organisées le samedi 31 janvier 2015 à la mirabelle castors sous la présence effective de cheikh Ba professeur à la retraite au département de géographie de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, du professeur  Madame Anastasie Mendy Beye. Les membres du jury  Madame Aminata Ndiaye chef du département de géographie à UCAD, Monsieur Ndiacé Diop, Monsieur Ibrahima Ibson Faye artiste slameur. Et également Monsieur Ibrahima Sylla professeur et initiateur du concours.

« Geoslam est un concept que je définis comme une contraction de la géographie (une discipline scientifique appartenant à la catégorie des sciences humaines) et Slam (une forme d’expression artistique particulièrement adaptée au partage de connaissances diversifiées). (Selon l’initiateur Ibrahima Sylla).

L’idée Geoslam est perçue pour Monsieur Sylla comme une réponse aux préoccupations scientifiques des étudiants, un prétexte pour  réconcilier ces derniers  avec  la lecture, la documentation en générale.

Un prétexte pour pousser les étudiants  à  réfléchir sur les contenus de leur lecture et à être plus critiques. Enfin de les amener à s’exercer, dès à présent, à la rédaction reposant sur une démarche scientifique.

La finale a débuté par les mots de bienvenus de l’animatrice Nana Ngom et également par un discours de l’initiateur Monsieur Ibrahima Sylla qui remerciait l’ensemble des invités plus particulièrement au parrain cheikh Ba et aux partenaires qui n’ont ménagé aucun effort pour la réussite de l’événement.

Après le discours du parrain cheikh Ba, qui saluait cette belle initiative et ceux des partenaires ( Enda Tiers monde, Groupe précision, Territoire magazine, PPE, Nouvelle vision de l’informatique et la radio Almadina), l’animatrice Nana Ngom annonça le début du concours avec le texte de Serigne  Saliou Mbacké intitulé ‘’les métiers du géographe’’, suivi de souleymane Mané ‘’Enseignement et enseignant de la géographie’’, de Birame Diop Badji avec son texte ‘’Je viens de là’’ et celui de Ameth Ndongo ‘’Niokolokoba’’.

Le jury et le public ont bien apprécié l’ensemble des textes produits  plus particulièrement celui de Birame Diop Badji qui décrivait les caractères morphologiques, socio-économiques  et  politique de la  Casamance. C’est d’ailleurs le vainqueur de cette  troisième édition.

Toutefois selon les organisateurs, les partenaires ont positivement apprécié l’initiative et accompagné le concours du début  jusqu’à la fin. Ces derniers ont  fait dons de  plusieurs lots composés d’un terrain de 150m² situé au lac rose, 1 ordinateur de bureau, une tablette de dernière génération, 80 ouvrages produits au sein du réseau Enda, 2 bons de formation au permis de conduire, 4 bons de formation en géomantique et divers.

L’événement  a connu un réel succès par  la présence des étudiants,  journalistes, artistes, qui se réjouissent de ce nouveau concept plein de sens, qui  non seulement véhicule un message autant  l’est le Slam mais également  nous faire découvrir le monde.

Le vainqueur est reparti avec un terrain de 150m² et d’autres lots, suivi de Serigne Saliou Mbacké qui remporte un ordinateur de bureau, 1 bon de permis de conduire et d’autres lots. Des livres, une tablette pour Ameth Ndongo qui finit troisième.

Enfin, Monsieur Ibrahima Sylla l’initiateur du concours Geoslam pense à l’édition 2015, à la participation des étudiants géographes des autres universités du Sénégal et également de le diffuser sur les chaines de télévision sénégalaise afin que les étudiants se familiarisent avec la lecture et s’engagent à la rédaction.