Compte  tenu des difficultés qui prévalent à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, la Faculté des Sciences semble fonctionner au ralenti concernant certains domaines. D’après les étudiants de cette Faculté, cela fait des années que les travaux pratiques sont quelque peu paralysés en raison d’un manque de matériels.

« Nos conditions d’études sont peu acceptables mais notre souci est le manque d’équipements au niveau des laboratoires. Il y a une insuffisance manifeste de matériels dans les laboratoires, or ceux qui sont disponibles datent de très longtemps. Je dirais même qu’ils sont obsolètes » explique Cheikh Khatab Diedhiou.

Du coté d’un autre étudiant qui préfère garder l’anonymat, c’est les mêmes cris de cœur. Il affirme :

« Nous sommes confrontés  à de nombreuses difficultés au niveau des laboratoires parce qu’on n’a pas assez de matériels. Par exemple, en physionomie il y a des manipulations qu’on doit faire mais elles sont impossibles faute de matériels ».

Selon les étudiants rencontrés, cette institution fait face à un manque notoire d’équipements de laboratoire. Ce manque semble être un grand obstacle pour la compréhension des cours dans la mesure où si les étudiants ont besoin de la théorie, ils ont aussi besoin de la pratique pour tester leurs connaissances acquises à partir des enseignements.