Agée de 19 ans, N’dèye Fatou Sarr, élève en classe de terminale au Lycée Charles De Gaulle de Saint-Louis, ne poursuivra pas jusqu’à terme l’examen du Baccalauréat. Tombée hier en syncope alors qu’elle était en train de subir les épreuves physiques, elle a finalement rendu l’âme à l’Hôpital.

C’est la tristesse et la consternation dans la capitale du Nord depuis l’annonce, hier, du décès de l’élève, Ndèye Astou Sarr du lycée Charles De Gaulle. Candidate au baccalauréat, elle n’a pas pu finalement passer les rudes épreuves physiques qui ont démarré́, ce mercredi, sur l’ensemble du territoire national. Ndèye Astou Sarr ou Ndèye Sarr, comme l’appelaient affectueusement ses amis, est tombée raide après 100 mètres de course.

Aussitôt après avoir franchi la ligne d’arrivée, cet élève, habitant le populeux quartier de Pikine, qui ne pouvait plus supporter la fatigue, a perdu connaissance. Aussitôt, les examinateurs accourent et le transportent d’urgence au district sanitaire régional de Saint Louis. Hélas !

Sa vie s’arrête là. Et selon des informations reçues des promotionnaires au Lycée Charles De Gaulle, Ndèye Astou serait une élève asthmatique. Aussi, rapportent les mêmes sources, elle n’aurait pas dû prendre son petit déjeuner en venant à cette épreuve. Une mort subite qui a fini de plonger le système éducatif de la veille ville dans une profonde stupéfaction. Du côté́ des proches et voisinage, l’on estime que la victime était une élève studieuse et respectueuse.

senxibar