Alors que l’année scolaire s’achève en France, nous qui avons eu à déposer une demande de bourse pour cette année depuis juillet 2014 n’avons toujours pas de réponse. Nous avons mis la peine d’appeler multiple fois au service de gestion des étudiants étrangers basé à Paris mais aucune information précise. Nos parents se déplacent tous les jours au ministère pour en tirer des informations précises aussi mais toujours la même réponse « la liste n’est pas encore sortie ». Quand est ce que cette liste va-t-elle afin apparaître ? Qui peut en dire plus ?

En effet il faut toujours attendre à partir du mois d’Avril de chaque année pour les nouveaux bénéficiaires. Eh oui, une tradition avec beaucoup d’inconvénients pour  nous les étudiants.  Les retards dans la délibération des listes des bénéficiaires et dans le versement  des bourses ne font qu’ajouter à nos difficultés  qui n’ont pas que celles « financières » à gérer. Pendant toute l’année scolaire, nous avons dû, en plus de s’occuper de nos études -souvent aussi de notre travail salarié- s’inquiéter de cette absence de réponse et de versement. Nous avons pu accumuler les agios et les découverts, avons dû renoncer à certaines activités, voire à des projets.

Quand on sait que la réussite d’études dépend en large partie de la possibilité d’étudier sereinement -cela relève de l’évidence- comment penser que ce retard de délibération de la part de la commission et de versement, à moins de croire que les bourses ne sont que de l’argent de poche n’ait pas d’impact sur les conditions de vie et d’études ? Comment assurer les dépenses du quotidien quand on ne perçoit pas une de nos sources de revenus, voire notre unique source de revenus ? Au moment où le coût de la vie est de plus en plus élevé (nourriture, logement, transport…), le gouvernement nous place  dans une situation inacceptable.

Comment aller étudier, acheter des livres, acheter des fournitures quand il est déjà compliqué de payer son loyer? Tant que le versement des bourses à l’heure -et son augmentation massive- ne seront pas pris au sérieux par l’État, nous ne pourrons pas croire que la « jeunesse » et l’accès à l’éducation pour tous sont considérés comme une priorité.

Nous allons nous concerter et réunir tous les étudiants pour des manifestations massives dans les prochains jours ici en France. L’État du Sénégal doit nous prendre au sérieux. Comment peut-on développer un pays qui n’arrive même pas à délivrer une réponse aux personnes qui ont déposé leurs demandes de bourses depuis Juillet 2014. 10 Mois se sont écoulés et rien. L’année scolaire vient de s’achever et toujours rien. Trop c’est trop. Il est temps de réagir et nous allons réagir face à cette incapacité de la part de nos autorités.

Nous exigeons dans les plus brefs délais:
 * La diffusion immédiate des listes des bénéficiaires. Pas de discriminations les bourses doivent être attribuées aux étudiants nécessiteux.* La mise en terme du système de corruption au niveau des bourses* La commission doit se baser sur des critères sociaux et non sur des connaissances* Le versement des bourses de cette année au plus tard le 10 Juin 2015.* Un réengagement massif de l’État dans le financement des études pour les étudiants sénégalais à l’étranger pour mener une véritable politique sociale.

Un étudiant Sénégalais à Nancy

Seneweb.com