Pour le PNUD et l’ensemble du système des Nations Unies, l’année 2015 sera marquée par plusieurs jalons historiques : le 70e anniversaire de l’ONU, fondée en 1945, et le début d’une nouvelle ère en matière d’engagements pour le développement mondial, avec l’adoption attendue des objectifs de développement durable (ODD) par les dirigeants mondiaux en septembre prochain.

Le PNUD, qui a joué un rôle central dans l’élaboration et la promotion des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et aidé de nombreux pays à les atteindre, collabore à présent pour intégrer les ODD à la planification du développement national.

Nous avons également l’obligation de protéger notre planète pour les générations futures et de préserver les acquis en matière de développement. En décembre, la Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP21), qui se tiendra à Paris, devrait parvenir à un nouvel accord mondial sur le climat. Le PNUD, qui met en œuvre des projets relatifs au changement climatique dans 140 pays pour un montant total de 1,3 milliard de dollars, est à l’avant-garde des initiatives des Nations Unies pour lutter contre le changement climatique.

Nos interventions lors des nombreuses crises qui ont ébranlé le monde en 2014 témoignent de nos capacités d’action. En Syrie, le PNUD a aidé à procurer d’urgence des moyens de subsistance ainsi que des services essentiels aux communautés touchées par le conflit. La République centrafricaine, qui traverse aujourd’hui une grave crise nationale, a reçu une assistance électorale et un appui pour faciliter le dialogue politique entre les différents groupes et régions. Durant l’épidémie de l’Ebola qui s’est abattue sur l’Afrique de l’Ouest, nos interventions ont porté sur le versement de rémunérations aux agents de santé, les campagnes de sensibilisation communautaire et la fourniture de services de base.

En 2014, le PNUD a créé près d’1 million d’emplois dans les communautés à faible revenu et a contribué à améliorer sensiblement les gains et les moyens de subsistance de millions de personnes. S’agissant de la lutte contre le VIH, 1,4 million de personnes infectées a reçu accès à des traitements antirétroviraux. Dans le cadre de ses vastes programmes d’appui électoral, le PNUD a contribué à inscrire 18 millions de nouveaux électeurs sur les registres, dont près de 4 millions en Afghanistan seulement.

En 2014, le PNUD occupait, parmi les agences de développement, le premier rang du classement établi pour l’année selon l’Indice de transparence de l’aide. Nous avons la conviction que nos compétences  en matière de lutte contre la pauvreté, de réalisation des OMD, de gouvernance démocratique, ainsi que d’intervention et de relèvement après une crise, continueront à faire de l’organisation un partenaire de premier plan. Nous sommes toutefois conscients que cette efficacité dépend en fin de compte des étroites relations de travail nouées avec nos partenaires, aussi bien dans les pays en développement que dans les pays développés. Le maintien et le renforcement de ces partenariats constituent notre priorité alors que nous travaillons à construire un avenir inclusif et durable pour tous.

Par Helen Clark, Administrateur du PNUD

http://www.undp.org/