(Yannick Assongmo Necdem, Agence Ecofin) – Internet et les réseaux sociaux offrent l’opportunité d’être en contact direct avec le plus large public possible, facilement et en un temps record. Pour maximiser cette audience et en tirer le meilleur profit, une entreprise doit mettre en place de bonnes pratiques. Elles sont essentielles rappelle Chef d’entreprise.com. Les entreprises africaines sont interpellées, car en Afrique plus qu’ailleurs, la consommation via Internet demeure en friche. Un créneau à développer dans tous les cas. Les entreprises doivent donc investir massivement les réseaux sociaux pour trouver des partenaires, créer et fédérer des communautés, communiquer sur leurs produits et les vendre, préserver leur image de marque ou même observer ce que fait la concurrence. Chef d’entreprise.Com prévient qu’il ne suffit plus de s’afficher sur un site web, posséder un profil Facebook ou LinkedIn ou encore créer un compte Twitter. Il faut définir une stratégie qui sera propre à chaque entreprise, en fonction de ses objectifs et de son activité.

Cécile Robin, directrice de l’agence de communication parisienne Text 100, prévient que les premières choses à prendre en compte sont l’audience à atteindre, ce qu’on entend promouvoir et le résultat visé. Chaque plateforme offre des types de performance. Par exemple, Facebook semble plus efficace pour les promotions et jeux-concours qui s’adressent à un grand nombre de consommateurs. Il est possible de générer des« J’aime » et attirer des « Fans ». En revanche, LinkedIn permet de trouver des partenariats professionnels.Une étude de l’offre des contenus sur la toile n’est pas à exclure. Mais la fourniture des contenus doitrespecter quelques règles universelles, conseille Cécile Robin. L’illustration prime sur le texte. En effet, selon une étude réalisée en 2012 par Hubspot, éditeur de solution marketing, une photo obtient en moyenne 53% de« J’aime » de plus qu’une publication textuelle et génère deux fois plus de commentaires. Les vidéos sont tout aussi appréciées par les internautes.

Il faut permettre aux usagers de générer du contenu. Cela suppose de l’interactivité. Prendre leur avis sur des produits ou des tendances et même effecteur des sondages en ligne. L’internaute veut également apprendre sur la vie de l’entreprise, notamment les mouvements du personnel, les nouveautés, etc. Construire une relation privilégiée avec lui en fait un ambassadeur.

Un rappel non moins important. Généralement, une seule personne fera le travail : le community manager. La preuve que communiquer soi-même sur Internet et les réseaux sociaux coûte moins cher.

agenceecofin.com

1 COMMENTAIRE