JUNIOR EXCELLENCY AWARDS, une compétition de 32 équipes d’étudiants en fin de cycle pour 4 prix d’excellence a été lancée ce samedi 30 mai 2015 au monument de la renaissance africaine par SUPPOCOM.

La cérémonie s’est déroulée la présidence effective du Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (MESR) le Professseur Mary Teuw Niane, ainsi que de la Directrice de l’Agence Nationale de Recherche Scientifique Appliquée (ANRSA) Mme Siby, et des Directeurs d’écoles de formation, de collèges, tout comme de Mme Ndiaye, Directrice de l’Agence SUPPOCOM, initiatrice de cette compétition.

La cérémonie a débuté par les mots de bienvenue d’une animatrice qui a expliqué brièvement le concept de la compétition avant de donner la parole à la Directrice de SUPPOCOM EVENT Mme Ndiaye qui explicita les buts de cette compétition en ces termes :

« Au Sénégal, la problématique de l’emploi, en particulier l’emploi des jeunes demeure cruciale et constitue un enjeu majeur pour l’État. La persistance de la pauvreté, l’extrême jeunesse de la population, l’exode vers les villes, l’émigration pour motif économique sont autant de facteurs qui posent avec acuité la question de l’emploi. Face aux défis que constituent le chômage et le sous-emploi des jeunes, le Gouvernement avec l’appui des partenaires techniques et financiers a pris un ensemble de mesures et a mis en œuvre un certain nombre de programmes au cours de ces dernières années. Ces efforts, bien qu’ayant produit des résultats importants, n’ont pas encore permis de relever tous les défis. L’emploi des jeunes en particulier se maintient au cœur des politiques publiques, et l’Enseignement Technique et la Formation Professionnelle demeure la deuxième priorité. Pour contribuer à la politique de l’État du Sénégal visant à améliorer ce secteur, SUPPOCOM EVENT a conçu JUNIOR EXCELLENCY AWARDS pour promouvoir l’entreprenariat, l’auto-emploi par la valorisation de la formation supérieure professionnalisante ».

En outre, JUNIOR EXCELLENCY AWARDS aura en vue non seulement de répondre aux problèmes de sous-emploi des jeunes par l’accompagnement vers le premier emploi, la mise en exergue de la corrélation entre formation supérieure et auto-emploi, le soutien dans leur choix pour l’incitation au renforcement de la pertinence et par le suivi de leur projet pour écarter la possibilité de détournement d’objectif.

Mme Siby, compte tenu de l’importance de la compétition a accepté généreusement d’être la marraine de cette première édition. C’est aussi le cas du Ministre Mary Teuw Niane qui a magnifié le concept tout en soulignant que cette compétition contribuera non seulement à la valorisation de l’enseignement supérieur mais aussi à l’incitation des jeunes à l’auto-emploi. Selon le Ministre en fait, cette compétence est en cohérence avec les tâches que le Président de la République Macky Sall lui a confiées, notamment les chantiers consistant à créer des opportunités de réussite pour tous les étudiants. A ce titre, il a affirmé :

« L’enseignement constitue le levier du développement d’un pays, raison pour laquelle nous construisons des universités telles que l’Université Ibrahima Niass de Kaolack et celle de l’Université Amadou Makhtar Mbow de Diamniadio, de même que des instituts de recherche ».

Après ses mots, le Ministre a donné le coup d’envoi de la première édition de JUNIOR EXCELLENCY AWARDS en constituant notamment par tirage au sort la première poule d’équipes devant s’affronter dans le cadre de ce concours d’excellence.

La compétition se déroulera sous forme d’une télé-réalité de 33 épisodes, qui sera diffusée par la RTS. Chaque équipe représentera son école qui peut être un institut de formation supérieure ou une université publique ou privée. A la fin de la compétition, l’équipe gagnante recevra une couronne de 10 millions, soit 5 millions en numéraire et 5 millions en nature. Le deuxième prix sera constitué d’une valeur de 2,5 millions en numéraire et 2,5 millions en nature. Le troisième prix sera constitué d’1 million en numéraire et de 2 millions en nature. L’équipe qui viendra en quatrième position recevra quant à elle 1 million de fcfa en numéraire. Que les talents se déballent pour que vive l’emploi au Sénégal !