La salle de conférence de l’Ucad 2 de l’université Cheikh Anta Diop a refusé du monde ce mercredi 10 juin, à l’occasion de la finale de Kaay Débattre Junior. Ce projet a été initié par le groupe Initiatives et Innovations Jeunes (2IJ) qui a à sa tête Monsieur Souleymane Coulibaly, en partenariat avec le Centre des Œuvres Universitaires de Dakar (COUD).

Cette grande compétition inter-lycées, qui en est en sa première édition a permis aux élèves de s’exprimer sur des questions politiques, de défendre leurs opinions et de nourrir leur culture générale. A cet effet, ils étaient 12 lycées à compétir et deux ont été retenus pour la finale en l’occurrence le lycée Limamoulaye de Guédiawaye et le Groupe scolaire Seydou Nourou Tall de Pikine.

Les élèves ont montré du dynamisme et de l’enthousiasme en ce jour de finale. Ainsi, avant la grande finale, place à la finale du concours d’éloquence individuelle des sept meilleurs élèves de ces lycées précités, traitant de divers thèmes tels que la trahison, le bonheur, la liberté, la culture, le malheur entre autres thèmes et se disputant trois places. Là, les deux représentants du Lycée Lamine Guèye de Dakar ont montré leur talent d’orateur en remportant les deux premières places  suivis du Lycée Limamoulaye.

Le jury était composé  de l’écrivain et panafricaniste Kemi Seba, de l’animatrice Aissatou Baldé et de Monsieur le Directeur de 2IJ Souleymane Coulibaly. Le thème de la grande finale de Kaay débattre Junior de cette année était : « Le vote du projet de loi sur la libération des prisonniers ayant une peine de moins de 10 ans ». Le match gagné par le Groupe Seydou Nourou Tall de Pikine. En outre, des distinctions ont été notées, en l’occurrence le trophée du meilleur débatteur du jour remporté par Khadim Faye, un élève de Limamoulaye, et le trophée du meilleur débatteur de l’année 2015 gagné par Béatrice Badji, élève au Groupe Seydou Nourou Tall de Pikine.

Il s’en est suivi une remise d’attestations et des diplômes de participation ainsi que des diplômes d’honneur aux accompagnateurs, partenaires et membres de l’organisation. Huit demi-bourses ont été également attribuées aux huit finalistes.