Le Directeur de l’Office du Bac, Monsieur Babou Diakham, a tenu une conférence de presse ce vendredi 26 juin 2015 à Ucad 2. L’objectif de cette sortie était d’informer la société, et en particulier les candidats du Bac, sur les dispositifs mis en place pour aller vers un bon déroulement des examens sur l’ensemble du territoire.

D’après le Directeur de l’Office du Bac, toutes les conditions sont réunies pour la tenue des examens. Il a notamment souligné que les sujets sont bien préparés, les candidats  inscrits et distribués dans les jurys. Les jurys et correcteurs sont déjà mis en place, les convocations et le matériel nécessaires déjà disponibles.

Pour le démarrage du baccalauréat, la date est fixée au lundi 29 juin 2015 pour la série technique et le lundi 20 juillet pour le baccalauréat général. A  cet effet, trois (3) innovations ont été apportées en cette session 2015, en l’occurrence l’amélioration du logiciel qu’utilise le président de jury pour bien gérer son examen et une application pour écrire les rapports à la fin de l’examen. Les autres innovations concernent la réduction des distances que parcourent les enseignants. Sur ce point, il convient de noter que les convocations sont faites de sorte que désormais les correcteurs en provenance du Sud du pays ne dépassent pas la région de Louga et inversement. De même, ceux qui viennent du Nord du Sénégal ne parcourront pas une distance allant au-delà de l’aire du Sine Saloum. Enfin, la répartition des copies par le Président de jury entre les correcteurs ne se fera désormais grâce à une application conçue essentiellement pour cet objectif. Finies alors les frustrations pouvant découler de certaines susceptibles des correcteurs qui se sentent parfois défavorisés par rapport à d’autres.

Sur le plan de la sécurité de l’examen du baccalauréat, il existe également des améliorations apportés, en particulier un certain nombre de disposions relatives à l’augmentation de l’effectif des forces de l’ordre au niveau des centres, le renforcement de la surveillance pour éviter d’éventuelles fraudes, et le respect du cahier de charge par tous les acteurs notamment les surveillants.

Au terme de sa conférence de presse, le Directeur de l’Office du Bac n’a pas manqué de souhaiter le meilleur à tous les candidats et candidates qui passeront cet examen qui ouvrira, pour beaucoup, les portes de l’Université.