Teint clair, regard acéré, port altier, démarche droite, Amadou Mahtar Mbow a le cuir tanné. Par la Seconde Guerre mondiale à laquelle il a pris part sous le drapeau français. Mais également par deux mandats à la tête de l’Unesco (de 1974 à 1987) passés à combattre les velléités hégémoniques américaines vis-à-vis de cet organisme onusien. Ex-président de l’Association des étudiants africains de Paris, celui qui fut ministre de l’Éducation de son pays quand éclata l’insurrection de mai 1968 affiche un CV kilométrique et une grande habitude des tribunes.

Né à Dakar en 1921, à 18 ans, il prend part à la Seconde Guerre mondiale sous le drapeau français. Il rejoint l’armée de l’air en tant qu’engagé volontaire en mars 1940 pour la durée de la guerre. Démobilisé en octobre 1940, il est rappelé à l’activité en janvier 1943, avant d’être à nouveau démobilisé en 1945. Il poursuit des études d’ingénieurs aéronautiques en France tout en décidant de passer son baccalauréat en lettres modernes qui lui ouvre les portes de la Sorbonne. Il y obtient une licence ès-lettres d’enseignement et préside parallèlement l’Association des Étudiants de Paris puis fonde la Fédération des Étudiants africains en France.

De 1951 à 1953, il est professeur au collège de Rosso en Mauritanie, avant de revenir au Sénégal où il crée et dirige de 1952 à 1957 le Service de l’Éducation de base et est nommé chef des Missions d’Éducation de base de Darou Mousty, Badiana, Sénoudébou puis Gaya. Il enseigne l’Histoire et la Géographie jusqu’en 1966 ; notamment au lycée Faidherbe de St Louis puis à l’École normale supérieure de Dakar. Il préside en 1965 à Abidjan la conférence des experts chargés de proposer la réforme des programmes d’histoire et de géographie des États francophones d’Afrique noire et de Madagascar.

Déjà ministre de l’Éducation et de la Culture du Sénégal pendant la période d’autonomie interne (1957-1958), il démissionne pour s’engager dans la lutte pour l’indépendance du Sénégal qui sera effective en avril 1960. Celle-ci acquise, il deviendra Ministre de l’éducation nationale (1966-1968), puis de la culture et de la jeunesse (1968-1970) et député à l’Assemblée nationale, au Conseil exécutif en 1966 et au Conseil municipal de St Louis.

En 1970 il est d’abord nommé Sous-Directeur Général de l’UNESCO pour l’éducation. Puis, élu en 1974 et réélu en 1980, il est Directeur Général de l’UNESCO de 1974 à 1987. Sous sa direction, la commission dirigée par Seán MacBride délivre un rapport intitulé “Many Voices, One World” qui présente des recommandations pour établir un nouvel ordre mondial de l’information et de communication, plus équitable.

Amadou-Mahtar Mbaow est le premier sénégalais a avoir reçu le Doctorat honoris causa en 1974 décerné par l’Université de Buenos Aires (Argentine). En 2008, alors qu’il est âgé de 87 ans, il accepta de présider les Assises nationales du Sénégal lancées par le Front Siggil Senegaal qui ont réuni pendant près d’un an les principaux partis d’opposition au pouvoir du président Abdoulaye Wade et des dizaines d’organisations diverses. Expérimenté et conscient de ses responsabilités, il avait auparavant rencontré le chef de l’État, les représentants de la société civile, ainsi que les dignitaires religieux. Le 24 mai 2009 il a officiellement prononcé la clôture des Assises.

Après la fin des travaux, il a annoncé son intention de poursuivre la rédaction de ses Mémoires et de reprendre ses conférences.

En 2011, il a reçu l’insigne de Commandeur dans l’ordre de la Légion d’honneur. Récemment, lors du Conseil des ministres du 26 mars 2015, le Président de la République Macky Sall a décidé de faire du Professeur Amadou Mahtar Mbow le Parrain de la Deuxième Université de Dakar (UNIDAK II). Un hommage bien mérité à cet illustre fils du Sénégal qui ne manquera pas d’inspirer les générations actuelles et futures, sans doute pendant très longtemps.

 

CURRICULUM VITAE AMADOU-MAHTAR MBOW

Date et lieu de naissance : 20 mars 1921 à Dakar – Sénégal


ETUDES
Primaires et techniques :

1929-1930: Ecole régionale de Louga (Sénégal)
1936-1938: Cours commercial de la Chambre de Commerce de Dakar
1939 : Cours de l’aviation populaire à Dakar
Avril – Mi-juin 1940: Ecole des radiotélégraphistes de l’Armée française de l’Air à Saint-Malo (Ile et Vilaine) France
Janvier – mai 1944: Ecole des Spécialistes de l’Armée de l’Air à AGADIR (Maroc) – Major de troisième promotion avec le «Brevet Supérieur de mécanicien électricien d’aviation» N° 7289 délivré le 8 mai 1944 par le Commissariat à l’Air du Gouvernement provisoire dirigé par le Général de Gaulle à Alger
Service militaires dans l’Armée française de l’Air pendant la 2ème Guerre mondiale
Engagé volontaire pour la durée de la guerre le 23 mars 1940
Embarqué pour la France le 27 mars 1940 – France: Avril octobre 1940
Démobilisé le 24-10-1940 au Sénégal
Rappelé à l’activité le 15 janvier 1943
Affecté à la base aérienne de Thiès (Sénégal)
Embarqué pour l’Afrique du Nord le 5-12-1943.
Décembre 1943 à octobre 01945: Afrique du Nord, puis France Escadre de Chasse N° 5 – Squadron 2/9 Auvergne Secteur Postal 99088 (comme Sergent spécialiste)
Démobilisé le 18-12-1945.

Etude secondaire et supérieures:
1945 – 1951

Ecole Supérieure de Mécanique Générale et d’électricité (Ecole Brequet) Paris

CARRIÈRE 

1951-1953: Professeur au Collège de Rosso (Mauritanie), détaché des cadres de l’éducation nationale de France
1953-1957: Chef du Bureau de l’Education de Base à l’Inspection d’Académie-Sénégal-Mauritanie et chef des missions d’éducation de base au Sénégal (alphabétisation, éducation sociale et développement communautaire)
1957-1958: Ministère de l’éducation, de la Culture, de la Jeunesse et des Sports dans le premier Gouvernement sénégalais issu de la Loi Cadre
1958-1964: Professeur au Lycée Faidherbe (Saint-Louis du Sénégal)
1964-1966: Professeur à l’Ecole Normale Supérieure du Sénégal, chargé de la formation des professeurs d’histoire et de Géographie et des inspecteurs de l’enseignement
1968-1970: Ministère de l’Education nationale – Député à l’Assemblée Nationale
Nov.1970-nov.1974: Sous Directeur Général de l’Unesco, chargé de l’Education
14 nov.1974-1987: Directeur Général de l’Unesco

ACTIVITÉS EN LIAISON AVEC L’UNESCO

1966-1968: Président de la Commission nationale pour l’Unesco du Sénégal
1966 : Chef de la Délégation du Sénégal à la Conférence générale de l’Unesco
Elu membre du Conseil exécutif de l’Unesco en octobre 1966 pour quatre ans
Chef de la Délégation sénégalaise à la Conférence sur l’éducation et la formation scientifique et technique dans leurs rapports avec le développement en Afrique (Nairobi, 16-27 juillet 1968) et Vice-président de cette Conférence
Chef de la Délégation sénégalaise et Président de la Sous-commissions de l’Education de la Commission du programme, à la 15ème session de la Conférence générale (1968)
Président du groupe des Etats membres d’Afrique (1968-1970)
Président du groupe des «77» (1967-1970)
Président de la Commission du programme et des relations extérieures du Conseil exécutif de l’Unesco (1968-1970)

AUTRES ACTIVITÉS EN RAPPORT AVEC L’EDUCATION ET LA CULTURE 

Président de la Commission d’experts chargés de la réforme des programmes d’histoire et de géographie des pays africain et malgache d’expression française (Abidjan, 1965)
Président du VIème Congrès panafricain de préhistoire et de l’étude quaternaire (Dakar, 1967)
Chef de la Délégation sénégalaise au 1er Festival panafricain de la culture et Président du Symposium sur la culture africaine (Alger 1969)
Membre du Conseil d’administration de la Fondation Prince Pierre de Monaco (1983-1987)

AUTRES ACTIVITES

Président de l’Association des étudiants africains de Paris (1948 – 1951)
Président, puis Secrétaire général, de la Fédération des étudiants d’Afrique noire en France (1950-1951)
Président d’honneur de la Société sénégalaise des professeurs d’histoire et de géographie (depuis 1966)

PUBLICATIONS

Enquête préliminaire sur le village de Badiane (Casamance), Education de base, St-Louis (Sénégal), novembre 1953
Enquête préliminaire sur le village de Dembakané (vallée du Fleuve Sénégal), Education de base, St-Louis, mars 1954
Enquête préliminaire sur le village de sénoudébou (Boundou), Education de base, St-Louis, mai 1954
Enquête préliminaire sur le village de Mangaroungou (Casamance), Education de base, St-Louis, avril 1954 et Education africaine, Dakar, Nouvelle série no 31, 1955
Enquête préliminaire sur le village de Gaya (Delta du Sénégal), Education de base, St-Louis, mai 1955
Rapport d’évaluation sur diverses missions d’éducation de base, Education de base, St-Louis (Sénégal) et «Education africaine», Dakar 1963-1970
«Afrique africaine» (en collaboration) Edition Clairefontaine, Lausanne (Suisse) 1963
«Le Continent africain», Edition Clairafrique, Dakar 1965
Manuel de géographie à l’usage des élèves de l’enseignement primaire du Sénégal (en collaboration), Edition Journaux, Caen
«L’Afrique, Manuel de géographie à l’usage des élèves de l’enseignement secondaire des pays africains et malgache d’expression française, Edition Hatier, Paris
1er volume – Des origines au VIe siècle (1969)
2ème volume – Du VIIe au XVIe siècle (1970)
3ème volume – Du XVIIe au début du XIXe siècle (1975)
Nombreux rapports et communication sur les problèmes de l’éducation et de la jeunesse au Sénégal, «Dossier Afrique» (en collaboration), Editions Marabout, Bruxelles
Propos sur l’éducation et la culture, Dakar (1970)
L’Unesco et l’avenir, UNESCO PARIS (1974)
Le monde en devenir (réflexions sur le nouvel ordre économique international), Unesco Paris (1976)
L’Unesco et la solidarité des nations – L’esprit de Nairobi, Unesco Paris, 1977
L’Unesco et la solidarité des nations – De la concertation au consensus, Unesco Paris, 1979
L’Unesco et la solidarité des nations – Entreprendre l’avenir, Unesco Paris, 1981
Le Temps des Peuples, Editions Laffront Paris, 1982
Aux Sources du Futur, Unesco Paris, 1982
Choisir l’Espoir, Unesco Paris, 1984
L’Unesco: universalité et coopération internationale, Unesco, Paris 1986
Une trentaine d’études et de communications sur les grands problèmes culturels, politiques, économique, sociaux du monde, vus souvent sous un angle africain, dans le cadre de l’Académie du Royaume du Maroc (Voir Publications de l’Académie de 183 à 2003)

 

Annexe I

DOCTORATS HONORIS CAUSA

(Amadou-Mahtar Mbaow est le premier sénégalais a avoir reçu le Doctorats honoris causa en 1974)

Université de Buenos Aires (Argentine), 1974
Université de Grenade (Espagne) (lettres et philosophie), 1975
Université de Sherbrooke (Canada) (éducation), 1975
Université des West Indies (Kingston, Jamïque) (droit), 1975
Open University, Belfast (Royaume-Uni), 1976
Université Kliment Okhridski, Sofia (Bulgarie), 1976
Université de Nairobi (Kenya) (lettres), 1976
Université des philippines (droit), 1977
Université de Malaya (Malaisie) (lettres), 1977
Université de Venise (Italie) (géographie), 1977
Université d’Uppsala (Suède) (sciences sociales), 1977
Université de Moscou (URSS) (sciences sociales), 1977
Université de Paris I (Sorbonne, France), 1977
Université des Andes (Bogota, Colombie) (philosophie), 1978
Université Catholique pontificale du Pérou (Lima) (sciences de l’éducation) 1978
Université d’Etat d’Haïti (Port-au-Prince), 1978
Université Tribhuwan (Népal) (lettres), 1978
Université d’Etat de Mongolie (Oulan-Bator), 1978
Université de Khartoum (Soudan) (droit), 1978
Université de Sri Lanka (droit), 1978
Université Charles de Prague (Tchécoslovaquie) (sciences philosophiques), 1979
Université du Québec à Trois Rivières (Canada), 1979
Université de Tachkent (URSS), 1979
Université Nationale du Zaïre (Kinshasa), 1980
Université de Madras (Inde) (littérature), 1980
Université de Belgrade (Yougoslavie) (sciences politiques), 1980
Université Nationale de Côte d’ivoire (Abidjan), 1980
Université de Sierra Leone (Freetown) (droit civil), 1980
Université Gama Filho (Rio de Janeiro, Brésil), 1981
Université Nationale du Lesotho (Maseru) (philosophie), 1981
Université Nationale du Bénin (Cotonou), 1981
Université Technique du Moyen Orient (Ankara, Turquie) (sciences, 1981
Université d’Ankara (Turquie) (histoire), 1981
Université de Grand (Belgique) (philosophie et pédagogie), 1982
Université Nationale de Séoul (République de Corée) (littérature), 1982
Université d’Etat de Kiev (Ukraine), 1982
Université de Laval (Québec), 1982
Université Quaid-i-Azam, Islamabad (Pakistan) (droit), 1983
Université Jawaharlal Nehru, New Delhi (Inde) (lettres), 1983
Université d’Aix-Marseille (France), 1983
Université de Beijing (Chine), 1983
Université Kim II Sung (République démocratique populaire de Corée) pédagogie 1983
Université de Lucknow (Inde) (lettres), 1983
Université de Sokoto (Nigeria) (lettres), 1984
Université de Malte, 1986
Université Polytechnique de Catalogne (Espagne), 1987
Université du Cauca, Popayán (Colombie) (philosophie et lettres), 1987
Université Mayor, Real y Pontifica de San Francisco Xavier de Chuquisara, sucre (Bolivie), 1987

MÉDAILLES D’OR

Médaille d’or de l’Université Charles de Prague, Tchécoslovaquie
Médaille d’or de l’Université de Halle-Wittenberg, République démocratique allemande
Médaille d’or de l’Académie des Sciences de Mongolie
Médaille d’argent (1974) et Médaille d’or (1978) de l’Unesco
Médaille d’or de l’Alesco
Médaille d’or de l’Isesco

PROFESSEUR HONORAIRE

Professeur honoraire à la faculté des Humanités de l’Université autonome de St-Domingue (République dominicaine), 1978
Professeur honoraire de l’Ecole normale supérieure, Dakar (Sénégal), 1979
Professeur honoraire de l’Université nationale de Mexico (Mexique), 1979
« Grand hommage » de l’Université Candido Mendes (Rio de Janeiro, Brésil, 1981
Professeur honoraire de l’Ecole supérieure d’administration et de direction d’entreprises (ESADE), Barcelone (Espagne), 1984


Annexe II

Membre de l’Académie des Sciences d’Outre-Mer (France), 1977
Membre d’honneur de l’Académie Royale des Beaux Arts de San Telmo (Espagne 1977)
Membre de l’Académie du Royaume du Maroc, 1981
Membre étranger de l’Académie d’Athènes (Grèce), 1983
Membre d’honneur de la Société de Géographie (France), 1982
Membre d’honneur de l’Institut national d’éducation (NCERT) (Inde), 1986
Membre d’honneur de l’Assemblée nationale des Recteurs (Pérou) 1987
Membre correspondant de l’Académie nationale des sciences (Bolivie), 1987
Président du conseil d’administration de l’Université Islamique
Ibn Roshed d’Andalousie-Cordoue (Espagne)
Membre de l’Académie des études de la civilisation islamique du Royaume de Jordanie
(Al – Beyt Fondation) 1990
Membre de la commission internationale islamique des Droits de l’Homme (International Council for Dawa’a and Relief) (Le Caire) 1996
Citoyen d’honneur de la Ville d’Antequera (Espagne)
Citoyen d’honneur de la Ville Fès (Maroc)
Citoyen d’honneur de la Ville de Lima (Pérou) 1978
Citoyen d’honneur de la Ville de Quito (Equateur), 1979
Citoyen d’honneur de la Ville de Guayaquil (Equateur, 1979
Maire honoraire de la Commune de Valdivia (Colombie) 1979
Citoyen d’honneur de la Ville de Sofia (Bulgarie), 1979
Citoyen d’honneur de la Ville de Kotor (Yougoslavie), 1980
Citoyen d’honneur de la Ville d’Ouro Preto (Brésil), 1981
Citoyen d’honneur de la Ville de Séoul (République de Corée), 1982
Citoyen d’honneur de la Ville d’Olinda (Brésil), 1983
Citoyen d’honneur de la Ville de Tashkent, 1983
Citoyen d’honneur et membre honoraire du Conseil municipal de la Ville de Cartagena
de India (Colombie), 1985
Citoyen d’honneur de la Ville de Antigua Guatemala (Guatemala), 1985
Citoyen d’honneur de la Ville de Bogota (Colombie), 1987
Citoyen d’honneur de la Ville de Popayan (Colombie), 1987
Citoyen d’honneur de la Ville de la Pasz (Bolivie), 1987
Citoyen d’honneur de la Ville de Sucre (Bolivie), 1987
Citoyen d’honneur de la Ville de Potosi (Bolibie), 1987

Award for life time accomplishment – University of New York, N/Y. USA (1999)
Membre d’honneur de l’Académie des Sicences et Techniques du Sénégal (1999)
Africana Heritage Award in the occasion of 75th anniversary of the Schomburg Center for Research in Black culture (Nedw Yorjk, N.Y.USA, janvier 2001

Annexe III

Décorations et distinctions

Grand Croix de l’Ordre du Libérateur (Venezuela)
Grand Croix de l’Ordre national Miguel Antonio Caro y Rufino José Cuervo (Colombie)
Grand Croix de l’Ordre de Stara Planina (Bulgarie)
Grand Croix de l’Ordre Andres Bello (Venezuela)
Grand Croix de l’Ordre national du mérite (Equateur)
Grand Croix de l’Ordre du Soleil (Pérou)
Grand Croix de l’Ordre du mérite de Duarte, Sanchez et Mella (République Dominicaine)
Grand Croix de l’Ordre Francisco Miranda (Venezuela)
Grand Croix de l’Ordre national du Lion (Sénégal)
Grand Croix de l’Ordre civil d’Alphonse X le Sage (Espagne)
Grand Croix de l’Ordre national du mérite « Juan Montalvo » (éducation) (Equateur)
Grand Croix de l’Ordre de la Croix du Sud (Brésil)
Grand Croix de l’Ordre du mérite diplomatique (République de Corée)
Grand Croix de l’Ordre de Sikatuna (Philippines)
Grand Croix de l’Ordre du mérite (Insonésie)
Grand Croix de l’Ordre du mérite (République Arabe Syrienne)
Grand Croix de l’Ordre du mérite (Jordanie)
Grand Croix de l’Ordre de la République Arabe d’Egypte
Grand Croix de l’Ordre Félix Varela (Cuba)
Grand Croix de l’Ordre du drapeau national (République populaire démocratique de Corée)
Grand Croix de l’Ordre de la bonne action (Jamahiriya Arabe Libyenne)
Grand Croix de l’Ordre de Sainte Agathe (Saint-Martin)
Grand Croix de l’Ordre national de la Condor des Andes (Bolivie)
Grand Croix de l’Ordre du Grand Ordre de l’éducation (Bolivie)
Grand Croix de l’Ordre des deux Nils (Soudan)
Grand Croix de l’Ordre du mérite diplomatique (Institut des relations diplomatiques, Belgique)
Grande Médaille de l’Ordre de l’Inconfidência, Etat de Minas Gerais (Brésil)
Médaille de l’éducation, classe supérieure (Jordanie)
Grand Officier de l’ordre national de la (Côte-d’Ivoire)
Grand Officier de l’ordre national de la (Guinée)
Grand Officier de l’ordre national de la valeur (Cameroun)
Grand Officier de l’ordre national du mérite (Mauritanie)
Grand Officier de l’ordre de l’indépendance (Tunisie)
Commandeur des palmes académiques (France)
Commandeur de l’Ordre national du Haute-Volta
Commandeur de l’Ordre national du mérite (Gabon)
Commandeur de l’Ordre des Arts et des lettres (France)
Commandeur de l’Ordre national du Mali
Ordre du Mérite (Sénégal)
Médaille de l’Ordre du mérite des Caetés, Olinda (Brésil)
Médaille de l’Ordre Manuel José Hurtado (Panama)
Médaille de l’Amitié avec les peuples (République démocratique populaire du Yémen)
Prix « Terre des Hommes » pour la Paix (Canada), 1978
Médaille d’or de l’Ordre olympique, 1981
Médaille d’or l’ALECSO, 1981
Prix international « Dimitrov », 1982
Médaille d’or Champion d’Afrique, 1986
Médaille d’or de l’Andalousie (Espagne), 1987
Grand Prix Dialogue international 1987
Médaille d’or de l’Unesco (1987)
Grand Officier de l’ordre de Brasilia (Brésil) 1989

Commandeur de l’ordre des Arts et Lettres du Sénégal (2002)
Commandeur de l’ordre national du Tchad (2004)
Grand Officier de l’ordre national du Burkina Faso (2004

 

Sources : jeuneafrique.com – wikipedia – amadoumahtarmbow.org