Origine nigériane, la jeune Britannique Esther Okade s’est inscrite en janvier dernier à l’Open University, une université par correspondance basée en Angleterre. Avant cette étape, le parcours de la jeune fille n’avait déjà pas été ‘comme les autres’. Amenée à l’école entre trois et quatre ans par ses parents, la jeune fille avait refusé d’y retourner; non parce qu’elle ne comprenait pas ce qu’on n’y faisait, mais parce qu’on ne la laissait pas y parler. A quatre ans, elle maîtrisait déjà les équations du second degré. Dès ses sept ans, elle voulait intégrer l’université, mais ce n’est donc que cette année que ses parents l’ont autorisée à s’y inscrire. Une décision qui n’est certainement pas hâtive puisque la talentueuse jeune fille a obtenu un C à six ans, puis un A à sept ans à l’examen d’entrée au lycée. Toujours en avance sur son âge, c’est l’année dernière que la jeune fille a passé un examen de certification en mathématiques permettant généralement à des étudiants de vingt ans de commencer leur cursus de mathématiques à l’Université, y obtenant la remarquable note de B.

sanslimite.com