Un virus fait actuellement fureur sur Facebook Messenger. Si les dangers sont relativement faibles, il convient de prendre quelques précautions pour éviter de vous faire piéger.

Ce virus, qui n’a pas encore de nom officiel, se propage depuis quelques jours sur Messenger, l’application de messagerie instantanée du réseau social. Sa propagation est d’autant plus simple qu’elle vient de vos propres amis. En effet, vous recevez un lien d’un de vos contacts via un message sur Messenger. Evidemment, la curiosité vous pousse à cliquer dessus pour découvrir ce qui se cache derrière. Nos confrères de 01.Net se sont “amusés” à se faire piéger pour détailler le procéder. Vous tombez dès lors sur une page Google Doc où un player vidéo apparaît. Le player en question vous demande alors de télécharger un plug-in pour lire celle-ci ou tout simplement mettre à jour un logiciel comme Flash. Si vous allez jusqu’au bout de la procédure, un programme se téléchargera donc sur votre PC et vous l’installerez sans doute. C’est là que le piège se referme. Car, des publicités à foison vont s’afficher pendant que vous naviguez sur Internet. Au moment où nous écrivons ces lignes, il semble que ce ne soit la seule chose que vous risquiez. C’est la marque spécialiste en sécurité Kasperski qui le dit. Il n’est pas question, pour l’instant, d’un vol de données personnelles de votre profil Facebook par exemple (photos, vidéos, etc.) ou de données encore plus sensibles comme vos informations bancaires.

Comment éviter de se faire piéger ?

Évidemment, vous pouvez passer entre les mailles du filet. La première chose à faire est de vérifier l’authenticité du lien envoyé par votre contact. En l’occurence en lui demandant ce que c’est et si c’est bien lui qui vous l’a envoyé. Le reste n’est qu’une histoire de bon sens. Arriver sur une page Google Doc est suspect. Davantage encore quand on vous demande de mettre un logiciel. Dans l’idéal, si vous avez le moindre doute, ne cliquez pas ou n’installez pas de logiciel dont la provenance vous paraît suspecte. Surtout pour regarder une simple vidéo à l’heure de YouTube ! Car n’importe quel navigateur permet de regarder une vidéo sur la plateforme. Enfin, assurez-vous que votre antivirus est bien à jour. Il pourra vous mettre en garde contre ce malware dont il est très difficile de se séparer.