Valentin Agon invente un médicament contre le paludisme

Valentin Agon, promoteur d’API (African Phytotherapy Industry) au Bénin, a remporté en 2016 le prix de l’innovation pour l’Afrique grâce à son invention Api-palu, un remède contre le paludisme.

Après son Bac, Valentin Agon s’est investi dans deux domaines de formation : la science de la santé et le management pour le développement. Docteur, chercheur et entrepreneur en médecine, il se définit lui-même comme un spécialiste du développement. Aujourd’hui, Valentin Agon est à l’origine de plusieurs recherches en médecine verte qui ont abouti à l’invention de certains médicaments comme Api-palu, contre le paludisme, et Apivirine, un anti rétro viral.

Ces inventions lui ont permis d’être reconnu et honoré de plusieurs prix internationaux :

  • Prix spécial OAPI du public obtenu au Salon africain de l’Invention technologique à Bissau
  • 1er Prix d’Excellence au Salon International des Remèdes naturels au Burkina Faso
  • 2 médailles d’or au Salon international des Inventions à Genève, en Suisse
  • Grand Prix de l’innovation pour l’Afrique au Bostwana.

Valentin Agon a aussi été nommé Commandeur de l’Ordre national du Bénin et Grand Oscar pour le développement.

L’une des innovations phares de l’entreprise de Valentin Agon est le médicament antipaludique Api- palu. Il est vendu dans plus de 300 pharmacies dans le pays et entièrement conçu à base de plantes, sans effet secondaire. Ce médicament disponible sous forme de comprimés, de capsules ou de sirop, permet un taux rapide de diminution des parasites du paludisme dans le sang, après un traitement à court terme, avec des doses relativement plus faibles. L’Api-palu est autorisé dans 5 pays d’Afrique centrale et de l’Ouest (Bénin, Niger, Burkina Faso, Tchad et Centrafrique). C’est une grande réponse à cette maladie  qui endeuille de nombreuses familles sur le continent.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, plus de 500 000 personnes meurent chaque année des suites de cette maladie qui sévit essentiellement en Afrique. Environ 438 000 décès ont été enregistrés en 2015 sur 214 millions de cas de paludisme. API-palu sonne donc comme une révolution dans la lutte contre le paludisme.

« L’Afrique, c’est l’espace où 3000 enfants meurent par jour et en tant que chercheurs, on ne peut pas fermer les yeux et attendre que les solutions viennent d’ailleurs. C’est pourquoi nous avons jugé bon de combattre ces maladies avec les ressources médicinales auxquelles nos parents, nos ancêtres avaient recours. », VALENTIN AGON

En 2014, API Bénin a enregistré un chiffre d’affaires de 500 millions de francs CFA, soit 760 000 euros. Aujourd’hui, l’entreprise compte une douzaine de brevets, dont plusieurs européens. Panafricaniste convaincu, Valentin Agon appelle les scientifiques africains à l’union et à l’innovation afin d’apporter des solutions pour épargner le continent de certains maux.

SOURCE : HAPPY AFRICA

1 COMMENTAIRE

  1. Api palu est un produit naturel et efficace. Moi je l’ai adopté depuis de longues années.
    Et je trouve dommage qu’aucun médecin ne me l’aie jamais prescrit en consultation. Un jour peut-être…
    Courage au promoteur.

Comments are closed.