transformation de déchets

Produire des déchets, les transformer en objets utiles afin de garder son environnement propre et lutter contre la pollution par le fait même! L’ONG 3000 Ecomen, pour qui « rien ne se perd, tout se transforme! », s’est fixé cet objectif au Sénégal.

Le Sénégal produit en moyenne 2 millions de tonnes de déchets chaque année. Malgré l’interdiction des sachets plastiques et les multiples initiatives entreprises par les autorités pour lutter contre la pollution, les résultats escomptés tardent à se concrétiser. Pour contribuer à la lutte, l’ONG 3000 Ecomen a lancé une idée de recyclage originale : transformer les déchets en objets utiles, tels que des bancs, des tables des pots de fleurs et d’autres objets. Depuis 5 ans environ, elle a recyclé 16 000 pneus et 17 000 tonnes de déchets, en plus de réaliser 50 projets.

À l’école secondaire de Keur Moussa, une localité située à 40 kilomètres de Dakar, la capitale sénégalaise, 7 bancs faits de matière recyclée ont déjà été installés. L’ONG travaille à inculquer la culture du recyclage des déchets aux élèves afin qu’ils deviennent des acteurs de développement au service de l’environnement. L’initiative consiste pour les élèves à remplir des pneus avec des déchets puis à y ajouter du sable et à recouvrir le tout avec du ciment pour en faire de jolis bancs colorés. Ainsi, tous les sachets et autres bouteilles vides qui trainaient dans la cour de l’école ont été récupérés et insérés dans les pneus. Ce qui permet de garder un environnement sain.

L’ONG a également construit des centaines de tables et de bancs à l’Université Cheick Anta Diop de Dakar. Elle a lancé également cette initiative citoyenne au Maroc, en Tunisie et en Éthiopie, et souhaite sensibiliser davantage de jeunes à la gestion des déchets.

Source : happy in Africa