Concours d'innovation numérique/Euromena Awards lance le concours des startups africaines/20 starups africaines récompensées par la Banque Mondiale/Top 10 des pays africains

Les deux pays de la zone UEMOA que sont la Côte d’Ivoire et le Sénégal figurent dans le top 10 des pays africains ayant attiré le plus de financement pour les start-ups en 2016, peut-on lire dans des données rendues disponibles par Partech Venture, une firme américaine spécialisée dans le financement du démarrage des sociétés technologiques.

Dans ce classement, la Côte d’Ivoire avec 13 millions $ attirés pour ses start-ups, occupe la 5e place.

Le Sénégal quant à lui occupe la 9e place, avec 6,5 millions $ d’investissements attirés dans le secteur.

Ensemble, ces deux pays ont donc mobilisé 19,5 millions $ (10,5 milliards de FCFA) pour le soutient des start-ups. C’est un réel succès, lorsqu’on sait que les taux offerts par les établissements bancaires d’Afrique francophone au sud du Sahara, oscillent entre 10% et 22%.

Face à ce difficile accès aux crédits, ces start-ups tirent avantage de plusieurs solutions de financement. Si le Cameroun ne figure pas dans le top dix des pays ayant reçu des financements, Aldo Fotso, qui est un ressortissant de ce pays, essaye de trouver des solutions, via notamment sa plateforme Africangels.

Sur ce terrain du financement des start-ups, le Nigéria a pris le leadership en Afrique, avec près de 109,3 millions $ de financements attirés.

Il est suivi de l’Afrique du sud (96,7 millions $) et du Kenya (92,7 millions $).

Au total, selon les données de partech venture, l’Afrique en 2016 a reçu 366,8 millions $ pour 77 start-ups.

RÉAGIR À CET ARTICLE

Please enter your comment!
Please enter your name here