Séminaire prise de parole en public

La prise de parole en public. Voilà un vocable qui, dans un monde de communication, d’échanges, et de partages, occupe tous les centres d’intérêt. Quelque soit notre profil, on n’est appelé, à un moment de notre vie, à partager une expérience, un projet, un savoir, etc. devant un auditoire. Ayant senti ce besoin de bien communiquer devant une assemblée, l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) et le Groupe Précision ont organisé un séminaire de deux jours afin de permettre aux étudiants d’apprendre comment bien s’exprimer devant un public.

L’un des thèmes de ce séminaire tenu du 21 au 22 septembre 2017 dans les locaux de l’AUF a porté effectivement sur “La Prise de Parole en Public”. Cet exercice que d’aucuns considèrent comme quelque chose de difficile, ne l’est pourtant pas à ce point, si l’on se réfère aux propos d’Allaïssem Miangar formateur du jour et par ailleurs directeur d’art pédagogique et professeur d’art oratoire. En effet, selon le fondateur du Podium de l’Art Oratoire de Dakar et du cabinet Africa Media Traning, pour réussir sa prise de parole, il faut nécessairement se libérer de la peur, du stress, du trac, du manque de confiance en soi, etc.

Une fois libéré de ces obstacles qui peuvent entraver votre discours, il ne reste plus qu’à adopter quelques techniques pour faire passer son message. En ce sens, M. Miangar explique qu’il est primordial pour l’orateur de bien maîtriser sa respiration, d’échauffer ses cordes vocales, de bien choisir son style vestimentaire qui peut changer en fonction du public mais aussi et surtout de tenir compte de la diction, etc.

Par ailleurs, M. Miangar s’est aussi accentué sur le rôle important que joue le cerveau dans notre allocution. À cet effet, il explique que le cerveau gauche est celui « de la rationalité, de la logique, des mathématiques, des sciences dures, etc. » alors que le cerveau droit est celui « de l’émotion, de la pensée, de la créativité, etc. ». Ainsi, dans son allocution, l’orateur doit faire appel plus à la partie émotionnelle que la partie rationnelle afin de toucher entre autres la sensibilité de son auditoire.

Les participants à ce séminaire, les étudiants en l’occurrence ont, pendant ces deux jours de formation, tiré beaucoup d’enseignements sur les meilleures méthodes et techniques pour réussir un speech et parvenir à faire passer son message. Une occasion sans doute pour eux de se débarrasser du souci de l’expression devant surtout une assemblée.