Revendication des primes par le SAES

Le journal universitaire partage avec l’article sur la revendication des primes par le SAES

Les enseignants du supérieur ont organisé un sit-in devant le rectorat de l’Université Cheikh Anta Diop pour dénoncer le non engagement de l’Etat face à leur situation. Le Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (Saes) réclame à l’Etat le paiement d’un milliard Fcfa.

Le Saes monte au créneau et réclame au gouvernement le paiement d’un milliard. « Malgré ces énormes sacrifices consentis par ces patriotes pour normaliser l’année universitaire, les autorités n’ont fait aucun effort pour respecter le paiement des sommes. Le rectorat est dans l’impossibilité de dire exactement quand est-ce que ces montants vont être payés. Ce que nous dénonçons. Ce sont des sommes qui devaient être payées depuis très longtemps. Nous avons utilisé tous les voies et moyens possibles pour ne pas en arriver là », ont précisé les enseignants.

Toujours dans une logique de revendication, le coordonnateur du Saes au niveau du Campus de Dakar, Ibrahima Dali Diouf soutient : « Nous leur donnons jusqu’au mercredi pour apprécier la situation. D’ici mercredi, si on constate que rien n’est encore fait, nous allons encore trouver d’autres voies et moyens pour mettre la pression afin que ces sommes dues soient payées », avant de préciser que les sommes en question sont composées de « prime de recherche du second semestre, perdiems de voyage d’études, heures complémentaires du premier semestre, indemnités de plein temps…»