Pont à péage de Foundiougne

Le Pont à péage de Foundiougne, entre dans le cadre du Plan Sénégal Émergent. Cette portion du Sine-saloum après son port récemment inauguré vient de bénéficier une nouvelle fois des largesse de ce programme,  avec la réalisation du premier pont à péage au Sénégal. Ce joyau qui reliera Ndakhoga à Foundiougne est un projet qui a été étudié depuis 2013. Le financement des travaux se situe entre 35 et 40 milliards de FCFA et ils débuteront en Janvier 2017, selon Cheikh Tidiane THIAM chef de la Division des Ouvrages d’art de l’Ageroute.

”On fait tout pour que les travaux démarrent en janvier 2017 pour un délai contractuel de 34 mois (4 mois D’ÉTUDEs et 30 mois de travaux), sauf que l’entreprise a mobilisé les moyens et fera tout ce qu’il faut pour qu’on puisse raccourcir au maximum ce délai. Ce qu’on veut, c’est démarrer le plus rapidement les travaux tout en sachant qu’il y a des préalable à lever, à savoir la libération des emprises sur lesquelles on doit faire le pont et aussi assurer à l’entreprise l’accès à des sites pour réaliser ces installations. Ce pont sera le plus important en terme de longueur en Afrique de l’Ouest, Par rapport aux gabarits, pour que le fleuve soit navigable pour certains bateaux, on a calé le pont sur une hauteur de 28 mètres. Il sera réalisé sur la base d’un montage de type PPP (partenariat public privé) avec un financement chinois et un groupement de nationalité chinoise”

La réalisation du pont à péage du fleuve Foundiougne entre dans le cadre du programme zéro bac qui comprend deux composantes. La première c’est d’enlever tous les bacs qui font perdre du temps aux populations et qui nuisent à la fluidité du trafic, de mettre en place des ponts, ce qui permet d’avoir un système plus pérenne, raccourcir les délais de passage, assurer aussi la sécurité des personnes et de leurs biens. Selon toujours Cheikh Tidiane THIAM.

RÉAGIR À CET ARTICLE

Please enter your comment!
Please enter your name here