Lutte contre le tabac

La lutte contre le tabagisme doit être engagée résolument sous peine de voir ses conséquences devenir alarmantes, a alerté, lundi, à Dakar, le coordonnateur du Programme national de lutte contre le tabac (PNLT), le docteur Oumar Ba. « Le tabac est dangereux avant même l’abus. Il cause d’énormes dégâts à ceux qui l’utilisent tout en occasionnant des dommages collatéraux. Nous devons engager le combat avant de voir » les chiffres y rapportant « devenir plus alarmants », a-t-il soutenu au cours d’un séminaire sur la loi antitabac.

« Chaque année, près 7 millions de personnes qui fument et ne fument pas du tout meurent des suites d’une infection pulmonaire causée par le tabac », a fait valoir le docteur Bâ lors de cet atelier organisé par le ministère de la Santé et de l’Action sociale à l’intention des médias et du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA). « Les victimes qui ne fument pas sont contaminées par les fumeurs qu’ils côtoient au quotidien », fait observer le coordonnateur du Programme national de lutte contre le tabac.

Les nouveaux paquets mis en circulation avec l’entrée en vigueur de la loi anti-tabac, votée en 2014, exige que soient matérialisées sur ces boites de cigarettes des images renvoyant à des maladies et dégâts sanitaires causés par l’usage du tabac. Cela devrait permettre aux personnes ne sachant ni lire ni écrire de savoir que le tabac est source de maladies.

Le conseiller technique du ministre de la Santé et de l’Action sociale, Aloise Diouf, a lui insisté sur l’importance de sensibiliser journalistes et éditeurs de médias sur les dangers du tabac, afin qu’ils soient des relais auprès des populations.

 

1 COMMENTAIRE

  1. bonjour je pense que très intéressant de lutter contre le tabac.bon moi suis un fumeur depuis 6moi et jaimerai arrêté mais le problème en est que comment arrêté de fumée?

Comments are closed.